Engagé par Rudi Garcia la saison passée en échange d’un chèque de 10 M€, Nemanja Radonjic (23 ans) a vécu une première année compliquée sur la Canebière où rien ne lui réussissait. Mais depuis l’arrivée d’André Villas-Boas, le jeune Serbe commence enfin à se montrer depuis la trêve international du mois de novembre. Buteur avec sa sélection nationale, Radonjic a retrouvé de la confiance pour se muer en remplaçant décisif (5 titularisations en 16 matches de L1, 5 buts lors de ses 9 derniers matches). De quoi ravir son coach.

« Il a dit que ses buts en sélection sont importants. On a profité des suspensions pour le faire jouer. Il se trouve bien à droite et à gauche alors qu’il avait une obsession pour jouer à gauche. Il a retrouvé la confiance avec ce but (avec la Serbie contre le Luxembourg). Il a commencé à mieux s’entraîner, avec plus de concentration. Je le trouve différent à l’entraînement. Il fait parfois des erreurs mais je le trouve mieux qu’en début de saison. On a besoin de lui à ce niveau. Il a bien joué cette fonction de supersub. Il change le match avec sa vitesse et son explosivité. Il donne de la profondeur, il a fait bien match contre Nîmes. On cherche la régularité quand il débute les matches car les équipes sont fraîches, bien disposées donc c’est plus difficile pour trouver des espaces ». À bon entendeur.