Avec l’arrivée d’André Villas-Boas sur le banc de l’OM, la situation de Dimitri Payet a évolué à l’intersaison. Capitaine sous Rudi Garcia, le milieu offensif s’est vu retiré le brassard par la coach portugais, qui a désigné Steve Mandanda comme nouveau chef de groupe olympien. Une situation que le joueur de 32 ans semble vivre sereinement. « Je l’ai toujours dit que c’était une responsabilité que je prenais mais qu’on avait plusieurs leaders au sein de l’effectif, dont Steve. Aujourd’hui il y a un nouveau coach, qui a choisi Steve. Bien évidemment qu’il a les capacités, je n’ai aucun doute là-dessus, je le vis très bien, » a-t-il d’abord déclaré en conférence de presse, avant d’évoquer son nouveau positionnement sur le terrain.

Car là encore Dimitri Payet a vu ses habitudes bouleversées par AVB. Le plus souvent aligné derrière l’attaquant dans le 4-2-3-1 cher à Rudi Garcia, le numéro 10 de l’OM s’est vu décalé sur le côté gauche dans le 4-3-3 proposé par André Villas-Boas face au Stade de Reims (0-2). Un retour sur un côté qu’il semble accepter. « J’ai eu de la liberté à gauche (depuis le début de la préparation, ndlr). Lors des matches amicaux, ça s’est plutôt bien passé. Aujourd’hui, il y a un système mis en place, à moi de m’adapter. J’aime bien être dans l’axe mais ça ne m’empêche pas de l’être en partant de la gauche, » a-t-il répondu, visiblement conciliant.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10