Valère Germain traverse la période la plus désagréable pour un attaquant : une longue période de disette. L’attaquant de l’Olympique de Marseille, transféré l’été dernier depuis l’AS Monaco, n’a toujours pas inscrit le moindre but en Ligue 1 cette saison même s’il a trouvé cinq fois les chemins des filets en Ligue Europa.

Mais l’international espoirs français de 27 ans reste optimiste. « Je me sens bien. En ce moment, je joue un peu moins, j’ai donc moins d’occasions de marquer, mais pour jouer plus, il faut marquer. C’est le cercle vicieux dans lequel je suis, en gardant confiance, je n’ai pas perdu toutes mes qualités en l’espace de deux mois. Il faut juste que j’arrive à marquer de nouveau pour rejouer », indique-t-il dans La Provence.