Après avoir validé son billet pour les demi-finales de l’Europa League en milieu de semaine, Arsenal retrouvait son pain quotidien avec la Premier League. Dans le cadre de la 34ème journée, les Gunners se déplaçaient à St James’ Park pour affronter Newcastle. Pour ce match, Arsène Wenger associait pour la première fois Lacazette et Aubameyang au coup d’envoi. Dès l’entame de match, Arsenal mettait le pied sur le cuir. Le duo Lacazette-Aubameyang échangeait beaucoup de ballon, mais ces derniers manquaient un peu d’automatisme. Au quart d’heure de jeu, Aubameyang était trouvé dans le couloir gauche. Ce dernier s’arrachait pour redresser un ballon que Lacazette concluait d’une bien belle manière (0-1, 14e). Le club londonien était récompensé par sa bonne entame de match. Mais sur la première réelle occasion des Magpies, ces derniers égalisaient par l’intermédiaire de Ayoze Perez qui venait couper un centre au premier poteau (1-1, 29e).

Au retour des vestiaires, les hommes de Wenger reprenaient le contrôle du match, sans pour autant se montrer dangereux. Une passivité qu’ils allaient payer cher. Ayoze Perez se muait en passeur pour envoyer un ballon de la tête à Matt Ritchie qui s’en allait battre Petr Cech d’une frappe croisée (2-1, 68e). Sonnés, les Gunners n’arrivaient pas à trouver la faille dans la défense regroupée de Newcastle. Ces derniers, qui procédaient en contre, passaient tout proche du but du KO, mais la barre transversale sauvait Cech (75e). Face à une défense apathique, la vitesse des attaquants des Magpies faisait mal. Slimani éliminait Mustafi et transmettait à Pérez, dont la frappe excentrée n’attrapait pas le cadre (77e). Fin de série pour les hommes de Wenger qui restaient sur une série de 7 matchs sans défaite toutes compétitions confondues.