Sale temps pour Layvin Kurzawa. Au cœur d’une histoire extrasportive mettant peut-être en péril son avenir en équipe de France, le latéral gauche, moins en vue ces derniers temps, est sorti sous les sifflets du Parc des Princes dimanche contre l’Olympique Lyonnais (2-0, 6e journée de Ligue 1). L’international tricolore a vu son entraîneur Unai Emery venir à son secours en conférence de presse, même si ce dernier a aussi rappelé que son concurrent Yuri Berchiche était en progrès.

« Le plus important, c’est la confiance des deux joueurs. Nous voulons de la concurrence pour que l’équipe soit performante. Je suis content de Kurzawa. La saison passée, il a très bien commencé. Il a ensuite été blessé et n’a pas très bien fini. Cette année, il est bien, il est concentré pour faire une bonne saison avec l’équipe. Il peut être meilleur. Mais je lui fais confiance. Yuri est venu pour cette concurrence. Il est de mieux en mieux. Il est arrivé avec une petite douleur, qu’il ne sent plus. C’est une option, comme Layvin. Il y a trois matches en une semaine, nous avons besoin des deux. C’est important qu’ils soient prêts à jouer tous les deux », a glissé le Basque.