Le PSG peut aborder la deuxième partie de saison avec plus d’espoirs qu’il y a un an. Bon en championnat, qualifié in-extremis pour les 1/16e de finale de l’UEFA et quart de finaliste de la Coupe de la Ligue, le club de la capitale tentera de réussir, dimanche, son 32e de finale de Coupe de France face à Montluçon.

Une entrée en matière qui coïncide avec le retour à la compétition du PSG. Une donnée qui pourrait bouleverser quelque peu les habitudes des Parisiens. Adepte du turn-over lors des matches de coupe, Paul Le Guen devrait miser sur la stabilité et aligner son équipe type, à l’exception de Mickaël Landreau en délicatesse avec son épaule droite, pour la première rencontre de 2009. « Trois semaines sans compétition, cela fait beaucoup. Les séances d’entraînement, aussi intenses soient-elles, ne remplacent jamais un match » commente, dans les colonnes du Parisien, Stéphane Wiertelak, préparateur physique des Franciliens. Une perspective qui ravira les supporters et joueurs de Montluçon, impatients à l’idée de fréquenter des joueurs de prestige.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10