Demain, le Paris Saint-Germain va défier le Real Madrid, double tenant du titre, en Ligue des Champions. Interrogé par nos confrères de Goal.com, Marquinhos s’est livré avant la rencontre. Le Brésilien a avoué qu’il attendait ce match avec impatience et que l’échec l’an passé face au Barça servira le club de la capitale. « Notre expérience en Ligue des Champions a changé. Comme on a vécu les deux matches contre Barcelone de façon très différente, l’aller et le retour, on a tiré beaucoup d’enseignements. Les deux matches nous ont fait grandir et améliorer. Pas que moi d’ailleurs, toute l’équipe ! La "remontada" n’existe plus. Nous joueurs, on vit de bons et de mauvais moments dans notre carrière. Quand on gagne un match, ça passe vite parce que le weekend d’après on a déjà un autre match. C’est pareil quand on en perd un. Je pense qu’il faut savoir gérer ces moments. Ce sont des expériences qui font partie de notre parcours, qui font nos cicatrices. C’est des moments qui passent et aujourd’hui c’est passé ».

« On se concentre sur le moment présent et cette saison on est plus prêts que la saison dernière. Le club est entré dans une autre dimension et aujourd’hui on a plus de potentiel par rapport aux années passées. Cette saison, on a réussi à être premiers du groupe, l’an dernier on avait fini deuxièmes. À ce moment-là, on était dans une période pas très bonne pour l’équipe. On avait bien démarré mais je pense qu’il y a eu des erreurs l’an dernier qui ont amené des difficultés. On a fait un bon premier match à Barcelone, après le deuxième…tout le monde le connaît ». Puis il a précisé : « À Madrid, je pense qu’on va faire un gros match. On sait ce qu’on doit faire et on a vécu certaines choses qui nous ont changé. Grâce à ça on sait ce qu’il ne faut pas faire comme erreurs pour gagner des matches comme ça. D’abord, il faut avoir la même personnalité qu’à la maison, la montrer chez les adversaires. Il faut vraiment afficher de la confiance en soi, même si le match est difficile et que ce sont de grands adversaires, il faut jouer comme une équipe. On connaît nos qualités, notre philosophie et il faut mettre tout ça en place là-bas. On sait aussi qu’il y a une équipe de très haut niveau en face, vainqueur des deux dernières Ligue des Champions. On connaît leur potentiel aussi bien sûr. Il y aura sur le terrain deux équipes qui peuvent aller loin en Ligue des Champions ».