Le 21 février, Mourad Boudjellal n’a pas épargné Nasser al-Khelaïfi, le président du Paris Saint-Germain. À en croire l’ancien président du Rugby Club de Toulon, le dirigeant du club de la capitale française n’est pas assez présent et mériterait même d’être licencié par les propriétaires qataris. Interrogé par Le Parisien, l’homme d’affaires de 59 ans, qui souhaite investir dans le football et notamment à Toulon (lanterne rouge de National), a cette fois-ci égratigné Neymar, le joueur le plus cher de l’histoire et la star du PSG.

« Ce qui me choque le plus ces dernières semaines ? D’abord Neymar et son anniversaire. Ensuite l’autre (NDLR : le frère de Kimpembe ) qui insulte l’entraîneur. Et enfin le fait que les joueurs fassent la fête (NDLR : pour les anniversaires de Cavani, Di Maria et Icardi ) deux jours après Dortmund. C’est juste pas possible. Et puis il faut virer Neymar… Même s’il est très bon, c’est un boucan le mec (sic). Un boucan ! Et avec le budget on peut prendre quelqu’un d’aussi bon. Ça serait important aussi d’interdire aux joueurs d’être sur les réseaux sociaux. Ce n’est pas possible ! C’est psg@joueurs sur les réseaux sociaux… Il faut arrêter », a fustigé Mourad Boudjellal. Voilà une sortie qui ne devrait pas calmer l’agitation médiatique autour du numéro 10 parisien, qui a vu rouge face à Bordeaux dimanche (4-3), en Ligue 1.