Arrivé en Italie cet été, Romelu Lukaku n’a pas attendu bien longtemps avec l’Inter Milan pour subir ses premières attaques racistes. C’était le 1er septembre dernier sur la pelouse de Cagliari. Depuis, si le club nerazzurro a communiqué pour souligner son indignation, certains groupes de "supporters" intéristes ont dédouané l’action des fans de Cagliari, laissant entendre qu’il ne s’agissait pas d’insultes racistes, mais de tentatives de déconcentration. Longuement interrogé sur la question du racisme en Italie, le défenseur du Napoli Kalidou Koulibaly est revenu sur cet épisode malheureux.

« Il (Lukaku) arrive d’Angleterre, où il n’a jamais connu cela, c’est difficile à gérer. (...) C’est quelque chose d’inacceptable. Quand il y a du racisme, il n’y a personne à excuser, il faut punir. Comment peuvent-ils considérer cela comme une simple tentative de déconcentration alors que certains ont de la haine contre une couleur de peau ? Le chambrage fait partie du foot, se faire insulter aussi, mais la discrimination est un manque de respect. (...) Est-ce trop demander de se révolter contre ses propres supporters racistes ? », a-t-il déclaré à L’Equipe.