Zinedine Zidane n’était pas un joueur comme les autres. C’est également le cas de ZZ version entraîneur. Celui qui a glané trois Ligues des Champions en deux ans et demi (2016, 2017, 2018) avec les Merengues en tant qu’entraîneur avait décidé de quitter, en patron, la Casa Blanca en mai 2018. Mais suite aux mauvais résultats du club aux en Liga comme sur la scène européenne (élimination face à l’Ajax en 8e de finale), le Real avait rappelé le technicien français en mars 2019 pour ramener le club de la capitale ibérique dans ses standards habituels.

Et Marca a révélé lundi qu’à son retour à Madrid, Zinedine Zidane est arrivé avec une idée en tête : le Real ne peut pas se permettre de vivre des saisons blanches, voire catastrophiques, pour une écurie de ce standing. Le quotidien madrilène ajoute que depuis son retour, le Tricolore appuie sur l’importance de remporter à nouveau le championnat espagnol dans ses discours (le Real n’a plus été sacré champion depuis la saison 2016-2017). Zidane a par exemple pris l’exemple de Luka Modric (recruté en 2012) pour appuyer ses propos, en expliquant qu’il n’était pas normal que le Ballon d’Or 2018 ne compte qu’une seule Liga à son palmarès. Le Real Madrid (qui compte 33 titres de champion à son actif, un record en Espagne) occupe le fauteuil de leader en Liga après 23 journées et possède 3 points d’avance sur son rival catalan, le Barça. Avec un 8e de finale de Ligue des champions à disputer face au Manchester City de Pep Guardiola, la fin de saison de Zinedine Zidane s’annonce palpitante et mettre une fois de plus sa mentalité de vainqueur à l’épreuve.