Auteur d’un doublé dimanche soir sur la pelouse de Valladolid (1-4, 27e journée de Liga), Karim Benzema (31 ans) a enlevé une belle épine du pied d’un Real Madrid très mal entré dans son match. L’attaquant international tricolore, qui portait le brassard de capitaine, s’est exprimé en fin de rencontre pour battre le rappel des troupes quelques jours après l’élimination de Ligue des Champions face à l’Ajax Amsterdam.

« La semaine a été compliquée, mais il n’y a pas d’excuses pour ce qui s’est passé, nous sommes à mort derrière l’entraîneur. On dirait qu’on n’a jamais rien gagné, et la vérité c’est que nous avons gagné beaucoup de titres. Pourquoi changer ? Il nous reste 11 matches après celui de ce soir (dimanche), que Solari reste avec nous et nous allons gagner chaque match. Nous sommes avec lui, on dit beaucoup de choses, surtout les journalistes, mais je vois le vestiaire uni. Si le vestiaire n’était pas uni, on n’aurait pas pu remporter le match de ce soir. C’est mental, tout le monde est ensemble », a-t-il lancé, relayé par El Pais. Le message est passé.