Quand les résultats déçoivent, les conférences de presse sont naturellement plus tendues que d’habitude. Et que dire de celle du Stade Rennais ce jeudi ? Le club breton, quinzième de Ligue 1, n’a pas vraiment donné l’exemple dans sa communication. Comme l’explique Ouest-France, Christian Gourcuff a quitté prématurément la conférence de presse, donnée exceptionnellement au Roazhon Park au lieu de salle de presse de la Piverdière.

L’entraîneur du Stade Rennais, sous le feu des critiques depuis quelques semaines, a mis un sacré vent aux journalistes présents. Il a tout de suite pris la parole après l’intervention de Joris Gnagnon, n’attendant pas la première question et dressant le bilan actuel du club (annonçant notamment le forfait de Sanjin Prcic pour le déplacement à Guingamp). Ensuite, Gourcuff a fini par répondre à cinq questions - dont une qu’il a déglinguée concernant un match amical vendredi dernier contre Brest critiqué par les médias - avant de soudainement quitter la pièce après la question : « Christian, y’a-t-il urgence de points selon vous ? » à laquelle il a eu la peine de répondre. Une conférence de presse qui aura duré huit minutes, au lieu de la demi-heure (en moyenne) traditionnelle.