Rennes se trouve toujours dans une situation critique même si la victoire acquise face au LOSC ce week-end a fait du bien. Ce succès vient conclure une semaine très agitée du côté du club breton car quelques jours plus tôt Ouest France et 20 Minutes affirmaient que Christian Gourcuff et René Ruello étaient démis de leurs fonctions. Le club a démenti dans la foulée mais cela a amené pas mal de tensions à la Piverdière. C’est ce qu’a reconnu l’entraîneur rennais en conférence de presse ce lundi.

« Je n’ai pas la vérité. Moi, ce qui m’importe, c’est la relation que j’ai avec le groupe et mon président (René Ruello). Après, qu’il y ait des choses qui se trament, qui sont à l’extérieur, je ne suis pas naïf non plus et je connais le monde du business. Je n’ai pas de certitude mais comme je l’ai dit la semaine dernière, le danger dans ces situations-là, c’est de perdre sa concentration sur le terrain. Et le gros challenge la semaine dernière, c’était de pouvoir se concentrer sur le foot. Je peux vous dire que ça n’a pas été facile et je rends hommage aux joueurs qui ont pu se concentrer sur le match pour bien le préparer (victoire 1-0 contre Lille, ndlr). Sur mon prétendu limogeage ?Je n’ai pas la prétention de savoir tout ce qui se passe. Par contre, je sais qu’il y a des choses qui sont fausses et qui ont été dites. Quand je suis rentré lundi de dernier de l’entraînement, ma femme m’a dit : « Mais tu es viré. » Le mardi matin, les joueurs sont presque surpris de me voir... Ce ne sont pas des mensonges ? Alors on se concentre sur le terrain, on fait le maximum pendant le temps qu’on sera ensemble et après. »