Interviewé par le site officiel du Stade Rennais, Jean II Makoun est revenu sur l’incident qui se serait produit avec son entraîneur Philippe Montanier avant d’évoquer la lutte pour le maintien, une situation nouvelle pour lui et ses coéquipiers.

« Il n’y a pas de polémique. Il ne s’est rien passé. C’était juste une histoire de ballon qui n’a eu aucun incident. J’ai été très surpris de lire ça dans la presse. On traverse actuellement une passe difficile parce qu’on a perdu consécutivement contre des concurrents directs. Aujourd’hui, on a encore la chance de ne pas être relégable. Il nous reste six points d’avance sur Sochaux et presque quatre (avec le goal-average) sur Valenciennes. Les cartes sont encore entre nos mains. Je pense qu’il ne faut pas paniquer. Sur nos derniers matchs, on a réussi à se procurer des occasions. Ce sont nos erreurs d’inattention et de concentration qui nous coûtent chères. Aujourd’hui, certaines situations ne nous sont pas favorables. On va devoir être plus vigilants tous ensemble. C’est par le dialogue que l’on va s’en sortir  ».