Le Stade Rennais vit des heures agitées. Englué dans une crise sportive depuis le début de la saison, le club a bien failli prendre un gros virage en début de semaine. Ouest France et 20 Minutes annonçaient ensemble les départs de Christian Gourcuff et de René Ruello, respectivement entraîneur et président du club. Le second nommé a immédiatement démenti ces informations et le club a sorti à son tour un communiqué expliquant qu’il maintenait Ruello à son poste. Si l’avenir de Gourcuff semble lié à celui de son président, Ruello a donné son sentiment sur cette folle journée à la télévision locale TV Rennes.

« Vous savez ce que c’est une crise ? Je ne vois pas où elle est. Elle est dans les journaux. Le Stade Rennais se porte bien, il a des finances extrêmement saines. Les services administratifs et commerciaux fonctionnent très bien. On n’a pas de supporters ou d’entreprises en moins. Le stade se remplit toujours bien. Sur le plan sportif, on a une passe qui n’est pas facile à vivre. On est 15e à égalité avec 4 équipes. Je ne vois pas bien où est la crise. (...) Il n’y a pas de fait. Tout d’un coup, j’arrive dans mon bureau, un copain m’appelle : "Tu es débarqué du Stade Rennais". Je ne comprends pas bien, j’ai pris mon téléphone, j’ai appelé M. Pinault. "Je viens d’apprendre qu’on se séparait." Il me répond : "Qu’est ce que c’est que cette histoire. Je ne suis au courant de rien." Et puis c’est parti partout. Je ne lis plus la presse depuis plusieurs mois. Je sais que tout ce qu’on dit est édulcoré et modifié. Les journalistes ont cette capacité extraordinaire de faire les questions et les réponses. »