Interrogé longuement par La Gazzetta dello Sport, Ronaldo, ancienne légende du football brésilien, aujourd’hui président de Valladolid, a évoqué les comparaisons avec son homonyme Cristiano Ronaldo. « C’est un débat qui m’a toujours amusé, mais je dis que ça n’a aucun sens. Nous sommes différents, lui et moi », a-t-il lancé avant de poursuivre.

« Je dirais que nous sommes différents. Nous n’avions pas le même rôle et la manière de l’interpréter, même s’il joue désormais davantage dans l’axe et plus près de la surface adverse. Mais il a une manière différente de le faire, même si la finalité est la même. (...) Sur l’envie de marquer, nous nous ressemblons », a-t-il notamment expliqué, pointant une autre différence de poids. « Moi, je m’entraînais parce que j’étais obligé, lui, il s’entraîne parce qu’il aime ça. Si je m’étais entraîné comme lui... »