Débarqué au Torino cette saison où il est titulaire, Salvatore Sirigu s’est livré à Canal Plus. Après six saisons au PSG dont quatre comme titulaire, une comme remplaçant de Kevin Trapp et une dernière où il fut prêté à Séville puis Osasuna, le gardien est revenu sur sa fin d’expérience douloureuse à Paris. Il a notamment déclaré qu’il avait eu du mal à accepter de quitter la capitale française et de devoir affronter ses anciens partenaires. Cela aurait pu avoir lieu car Nice était sur les rangs pour l’accueillir ces dernières saisons.

« La première chose que je pouvais penser c’était : "quand est-ce que je vais rejouer contre le PSG ?" Je me sentais encore trop lié au PSG pour jouer contre le PSG à ce niveau-là. La première chose à laquelle j’ai pensé c’est : "je vais me retrouver à jouer contre Javier (Pastore), contre Marco (Verratti), contre Thiago (Motta et Silva), contre Max (Maxwell), contre Blaise (Matuidi). Je ne peux pas jouer maintenant contre eux parce que ce n’est pas normal". Pour moi, ce n’était pas normal. Après j’ai regretté parce que c’est une chose qu’un joueur professionnel doit dépasser. Franchement je l’ai regretté, parce que Nice c’est une bonne ambiance, une bonne équipe, qui a fait les choses bien et je me suis enlevé la possibilité de pouvoir jouer pour un caprice. »