Lors de son départ de Toulouse, Alain Casanova avait reçu des menaces de mort sur les réseaux sociaux. Et certains médias affirmaient même que c’est à cause des menaces en question qu’il avait décidé de quitter le club. Devant les caméras de RMC Sport, il a cependant tenu à démentir.

« Une décision a été prise. Aujourd’hui, je ne peux pas affirmer que j’ai démissionné. Le fait d’avoir reçu des menaces de mort n’a jamais été quelque chose de déterminant dans ce qu’il s’est passé, dans la discussion entre le président (Olivier Sadran) et moi-même », a-t-il expliqué, avant de s’étendre sur l’auteur des menaces : « c’était un jeune qui ne présentait pas de réelle menace. J’ai senti que la situation lui échappait, ainsi qu’à ses parents d’après le descriptif de la brigade. J’ai préféré en rester là. Comment peut-on en arriver là ? Cela ne reste que du sport, que du foot... ».