La semaine dernière, le Guingampais Lucas Deaux avait eu du mal à se remettre de sa rencontre avec Neymar sur le terrain. Cette semaine, nouvelle victime. En effet, cette fois-ci, c’était au tour du Toulousain Andy Delort d’être ébahi devant la classe du numéro 10 parisien.

« C’est un phénomène, un artiste. Il va nous régaler toute la saison. C’est comme Ronaldinho, on savait jamais à quoi s’attendre quand il prenait le ballon. Je ne sais pas s’il existe une solution pour l’arrêter. La seule chose positive, c’est qu’on a plus qu’un seul match contre lui en Championnat », a déclaré l’attaquant des Pitchounes en zone mixte.