Alors que la situation en Ukraine est plus que compliquée, le football lui survit encore. Du moins c’est ce que laisse parâitre les récents matchs qui ont lieu. Damien Le Tallec, frère du Valenciennois Anthony, lui connait une tout autre réalité, puisqu’il est joueur de l’Hoverla Oujhorod (13e de Division 1), et n’a plus perçu de salaire depuis plusieurs mois rapporte L’Equipe.

« Depuis fin novembre, mes salaires et mon loyer ne sont plus versés. Tous les joueurs de l’effectif sont dans le même cas. Le cub ne répond plus aux courriers. J’en suis à ma sixième lettre. Maintenant, je vais entamer une démarche individuelle auprès de la FIFA, a déclaré le joueur. Il faut arrêter de mentir, maintenant il faut assumer. Je ne suis pas blessé, et non, ils n’ont pas commencé à rembourser leurs arriérés » a-t-il asséné en réponse à l’intervention du directeur général sur le site du club. Le Français déplore cette situation et refuse de rejouer pour le club ukrainien tant que la situation n’est pas réglée : « les autres, s’ils aiment jouer gratuitement tant mieux pour eux. Moi, je ne reprendrai pas l’entrainement avant que tout me soit payé. Quand j’ai vu que rien n’avait changé, il y a trois semaines, malgré les multiples réunions, je suis reparti en France direct ». Nul doute que l’avenir de Damien Le Tallec ne se trouve plus en Ukraine : « Jouer dans un pays en guerre, franchement... ».