Le samedi 18 novembre, Dijon accueille Troyes en Ligue 1. Rien d’exceptionnel jusque-là. Sauf que, comme le rapporte Ouest-France, la violence pourrait être au rendez-vous pour ce match.

En effet, le Commando de défense du peuple et de la patrie française, groupe d’extrême-droite, menacerait ce match. Le commando menace de frapper « le prochain grand événement ayant lieu à Dijon, à savoir le match de Première Division Dijon FCO- Espérance Sportive Troyes Aube Champagne (ESTAC) », explique Ouest-France. La police et les autorités pourraient être renforcées spécialement pour ce match. Le commando avait revendiqué plusieurs attaques au marteau en Bourgogne.