Si la légitimité d’Arsène Wenger à Arsenal prend un coup chaque année, l’entraîneur alsacien a déjà marqué l’histoire du football anglais avec la série de 49 matches invincibles entre 2003 et 2004. Mais attention à Manchester City, qui écrase la Premier League depuis le début de la saison et compte 25 matches sans défaite, série en cours.

Pour Wenger, Manchester City bénéficie d’un avantage par rapport aux Gunners du début du siècle : l’argent. « Nous n’avions pas de pétrole, mais des idées. Ils ont le pétrole et des idées. Donc c’est plus efficace. Ça peut arriver (que Manchester City termine la saison invaincue), mais il y a beaucoup de chemin à faire », a indiqué le coach d’Arsenal en conférence de presse vendredi.