Moussa Dembélé, Nikola Kalinic, Carlos Bacca, Olivier Giroud ou encore Stevan Jovetic. Voici certains des attaquants qui ont été approchés par l’Olympique de Marseille cet été 2017. Les pensionnaires de l’Orange Vélodrome veulent absolument mettre la main sur un canonnier pouvant épauler ou concurrencer Valère Germain, également recruté durant l’intersaison. Il y a un an, les Olympiens avaient misé sur d’autres attaquants. À cette époque-là, le club appartenait encore à Margarita Louis-Dreyfus...Ainsi, l’OM avait compensé le départ de Michy Batshuayi en obtenant notamment les prêts de Bafétimbi Gomis, une valeur sûre, et d’Aaron Leya Iseka, un jeune en quête d’apprentissage.

Connu pour être le petit frère de Michy, celui qui appartient à Anderlecht n’a pas réussi à se faire un nom et un prénom au sein de l’écurie marseillaise. Dès la trêve hivernale, l’OM voulait même renvoyer son numéro 22 au pays comme l’avait révélé la presse belge. Finalement, il avait terminé l’année à Marseille où il avait surtout évolué en CFA avec la réserve sur la deuxième moitié de saison (4 buts en 13 matches). Son bilan avec les pros a été ainsi de 0 but et 2 passes décisives en 9 rencontres toutes compétitions confondues. Malgré tout, son passage sur la Canebière a été positif comme il l’a avoué lors d’un entretien accordé à La Dernière Heure. « Cette aventure a été positive car j’y ai beaucoup appris. Côtoyer de grands joueurs m’a aidé à reprendre confiance en moi ». Une bonne façon de voir les choses de la part du jeune homme âgé de 19 ans.

Zulte Waregem, un choix évident

Son prêt à l’OM terminé, Leya Iseka est donc logiquement retourné au bercail en attendant de trouver un nouveau point de chute pour la saison 2017-2018. Et il n’a pas dû attendre longtemps. Le 21 juin, Zulte Waregem a annoncé sa venue sous la forme d’un prêt sans option d’achat. Un choix évident pour lui. « Malines, Ostende, Mouscron et des clubs de Ligue 2 française étaient intéressés mais j’ai opté pour Zulte Waregem. C’est une formation ambitieuse, tant en championnat qu’en Coupe d’Europe, qui dégage une image positive. Et puis, Zulte Waregem est réputé pour lancer des jeunes, quelle que soit leur mentalité. Ils trouvent toujours la bonne méthode pour révéler leur talent ». Des éléments comme Soualiho Meité (AS Monaco) ou Thorgan Hazard (Borussia M’Gladbach) en sont les meilleurs exemples.

Le feeling avec l’entraîneur de Zulte Waregem, Francky Dury, a aussi pesé dans la balance. « Tout est clair avec lui. Il m’explique clairement ce qu’il attend de moi et ce que je dois améliorer dans mon jeu. Besnik Hasi et Rudi Garcia étaient davantage concentrés sur les joueurs confirmés, même si l’entraîneur albanais savait aussi communiquer avec les jeunes ».Rudi Garcia appréciera...Quoi qu’il en soit, Aaron Leya Iseka veut se relancer et surtout retrouver régulièrement du temps de jeu. Depuis le début de l’exercice 2017-2018, le petit frère de Michy a disputé 4 rencontres avec son nouveau club. Un match de Supercoupe de Belgique et trois rencontres de Jupiler League. Soit un total de 135 minutes, dont 90 face à Bruges la semaine dernière. « Cela ne m’était plus arrivé depuis très longtemps », a-t-il lâché à la DH. Durant ce match, il a aussi marqué son 2e but en 3 journées de championnat. Une nouvelle aventure qui commence de la meilleure des façons pour Aaron Leya Iseka.