À 21 ans, Farès Bahlouli a enfin l’occasion de lancer pour de bon sa carrière chez les professionnels. Précédé d’une excellente réputation dont il jouit depuis les catégories de jeunes à l’Olympique Lyonnais, le meneur de jeu n’a malheureusement pas pu ou su convertir l’essai au plus haut niveau. Avec en tout et pour tout 17 matches en Ligue 1 depuis sa première apparition en mai 2013 pour seulement 3 titularisations, celui qui n’a marqué qu’un seul but dans le championnat de France ne s’est jamais imposé que ce soit à Lyon ou à Monaco.

Alors, c’est en Belgique que l’espoir d’origine algérienne va tenter de convaincre les sceptiques, puisqu’il s’est engagé dans les dernières heures du mercato en faveur du Standard de Liège dans le cadre d’un prêt. Ce vendredi soir, Bahlouli est entré à la mi-temps du match des Rouches face à l’Olympique de Marseille et, en compagnie d’un autre ancien Lyonnais, Ishak Belfodil, a participé au large succès des siens (3-0). De bon augure pour l’intéressé, lequel est bien conscient de la mission qui l’attend au Plat pays, comme il le confirme dans une vidéo postée sur le site officiel du Standard.

« J’ai été opéré d’une pubalgie, j’ai été écarté des terrains pendant 8 mois et il me fallait du temps de jeu car c’est important pour un jeune joueur comme moi qui n’a pas vraiment beaucoup joué. Le projet que m’a proposé le Standard m’a plu. J’espère apporter un plus au Standard, je suis venu pour jouer, je ne suis pas venu pour regarder les autres jouer », assure-t-il, déterminé à démontrer sa valeur : « À moi de prouver que j’ai ma place dans cette équipe. Je veux donner pour le maillot, pour les supporters, et leur procurer du plaisir. J’espère leur rendre tout ça, je vais mouiller le maillot et je serai à fond chaque fois que je jouerai ». À lui de convaincre l’exigeant public de Sclessin.