- Alex Grimaldo (Benfica) : il est le joueur à la mode en Liga NOS ces derniers temps. Arrivé en janvier 2016 en provenance du FC Barcelone, où il n’a jamais vraiment eu sa chance, Alex Grimaldo a d’abord patienté, jouant les utilités dans les compétitions mineures pendant six mois (5 apparitions). Le Catalan, toujours présenté comme un très grand espoir du temps où il évoluait au Barça, est devenu titulaire depuis, profitant du retour tardif de l’Euro et des blessures d’Eliseu. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il s’acquitte parfaitement de sa tâche. Encore un peu frêle, il est néanmoins indispensable aux Lisboètes sur son aile gauche de par son activité et sa patte gauche. Il compte déjà 1 but et 1 offrande en Liga NOS. Des prestations qui ont éveillé l’intérêt de Manchester City, de la Juventus Turin, du Borussia Dortmund, du FC Valence et de Manchester United. Rien que ça !

- André Silva (FC Porto) : il est peut-être le n° 9 après lequel le Portugal court depuis la fin de la carrière internationale de Pedro Pauleta. André Silva a débloqué son compteur but en sélection face à Andorre (6-0, éliminatoires du Mondial 2018), pour sa troisième cape. Le buteur du FC Porto se révèle au plus haut niveau en ce début d’exercice après avoir déjà montré un aperçu de ses qualités en fin de saison passée (3 buts lors des 2 derniers matches). Il a déjà scoré à 6 reprises toutes compétitions confondues pour les Dragões, faisant oublier Vincent Aboubakar (24 ans) parti à Besiktas. A Bola assure qu’Arsenal, toujours en quête d’un goleador digne de ce nom, l’observe très attentivement depuis plusieurs semaines, tout comme l’Atlético Madrid. Les Portistas ont senti cette agitation venir, prolongeant fin août son contrat jusqu’en juin 2021, avec une clause libératoire fixée à 60 M€. Suffisant pour calmer ce beau monde ?

- Gelson Martins (Sporting CP) : il est la révélation du début de saison au Portugal ou du moins la confirmation. Gelson Martins, lancé dans le grand bain la saison passée par Jorge Jesus, réalise un début d’exercice plein. Sous le maillot du Sporting CP, il impressionne (2 buts et 2 passes décisives en 7 matches de championnat). Sa prestation face au Real Madrid (2-1, 1ère journée de Ligue des Champions) n’est notamment pas passée inaperçue. Et depuis, les observateurs n’en finissent plus de le surveiller. Le FC Barcelone, le Real Madrid, le Bayern Munich, l’Inter Milan et bien d’autres sont sous le charme de ce milieu offensif droit aussi à l’aise pour faire les différences que pour terminer les actions, mais pas franchement pressé de partir. Les Leões lui ont récemment fait signer un bail courant jusqu’en juin 2021, assorti d’une clause fixée à 60 M€, histoire de dissuader tout ce beau monde. Le sélectionneur national Fernando Santos lui a offert sa première sélection contre Andorre (6-0, éliminatoires du Mondial 2018). Le début d’une longue et belle carrière ?

- Victor Lindelöf (Benfica) : les lecteurs de Foot Mercato commencent à être habitués à lire son nom. Le défenseur central s’est imposé ces derniers mois comme l’une des valeurs montantes du football européen à son poste. Après avoir gagné sa place de titulaire à Benfica depuis le début de l’année 2016 (22 apparitions en Liga NOS), il commence à s’imposer en sélection de Suède (il était titulaire lors des deux derniers matches contre les Pays-Bas et le Luxembourg). Performant dans les duels, il affiche aussi un calme appréciable à l’heure de relancer. Sa montée en puissance n’est pas passée inaperçue sur le marché. Le Paris SG s’est un temps penché sur lui, tout comme Chelsea ou Manchester United. Mais il se murmure dans les colonnes du Corriere dello Sport que l’Inter Milan, Naples, l’AS Roma et l’AC Milan seraient prêts à des folies pour lui dès janvier. Sous contrat jusqu’en juin 2020, l’ancien de Vasteras dispose d’une clause libératoire fixée à 30 M€.

- Matheus Indio (Estoril) : c’est l’une des belles histoires de ce début de Liga NOS. Matheus Indio a débarqué à Estoril sous forme de prêt en provenance du Vasco da Gama, son club formateur, où il n’entrait plus dans les plans. Le milieu de terrain brésilien, un temps dans l’orbite de l’AS Monaco en 2015, s’est immédiatement imposé dans l’entrejeu du club de la banlieue de Lisbonne. Il affiche des statistiques plus qu’intéressantes avec 3 buts et 1 passe décisive en 5 apparitions en championnat. Son influence sur le jeu de son équipe est grandissante. Il n’en fallait pas moins pour que, déjà, d’autres écuries européennes commencent à se pencher sérieusement sur son cas, annonce O Globoesporte. « Je suis très content de pouvoir jouer et enchaîner ici. Estoril m’a donné ma chance de me montrer et j’en profite au maximum », a-t-il confié au média brésilien. S’il continue ainsi, tout pourrait très vite s’enchaîner !