Le football peut aller vite. Au mois de décembre dernier, A Bola révélait qu’Iker Casillas allait annoncer à sa direction son départ du FC Porto. Courtisé par des écuries de Major League Soccer, le portier espagnol était tout simplement lassé par son statut de remplaçant chez les Dragões. Titulaire en force en début de saison, San Iker avait dû céder sa place à José Sa. Un portier plus jeune (25 ans) qui bénéficiait de la confiance de son entraîneur Sergio Conceição et qui était surtout présenté comme l’avenir du club à ce poste. Ainsi, depuis le 1er octobre (8ème journée), Iker Casillas n’avait plus été titularisé en championnat.

Une décision qui n’a pas été forcément comprise au Portugal et en Espagne puisque le portier n’avait encaissé que 6 buts en 10 matches toutes compétitions confondues dont 3 face à Besiktas ( 7 clean sheets). El Pais écrit à ce sujet : « Quand Iker est sorti de l’équipe, il n’avait fait aucune erreur apparente en marge de la défaite à la maison contre Besiktas (défaite 3 à 1, le 13 septembre) lors de laquelle il a encaissé un but certes évitable, mais sans pour autant faire de grosses erreurs ». Cette semaine, l’aventure de l’ancien du Real Madrid au FCP semble avoir pris un nouveau tournant. Tout a commencé mercredi à l’occasion de la réception de Liverpool en Ligue des Champions. Le club lusitanien s’est incliné sur le score de 5 à 0.

Le come-back inespéré de San Iker

La prestation de José Sa, très fébrile et coupable de plusieurs erreurs, a été pointée du doigt. Conceição n’a visiblement pas apprécié non plus. Après quatre mois et 19 matches (14 en championnat et 5 en Champions League) à attendre son heure, Casillas, qui n’avait joué que 6 matches de Coupe du Portugal depuis octobre, a été titularisé pour la première fois en Liga hier lors de la large victoire face à Rio Ave. Un match remporté 5 à 0 et lors duquel le gardien ibérique, applaudit chaleureusement par les supporters au moment de l’annonce des compositions d’équipes ; a su préserver son but inviolé et a sorti quelques arrêts importants. De quoi lui redonner confiance.

Après la rencontre, Sérgio Conceição n’a pas voulu trop s’étendre sur le sujet. Il a toutefois expliqué : « Casillas est revenu par rapport à son expérience et sa régularité. Mais il n’a pas été le seul joueur qui a été changé. On me paye pour décider et l’aligner a été mon choix. José Sa n’est pas sorti de l’équipe parce qu’il a été critiqué. Aujourd’hui, nous avons parié sur Iker ». Et on peut dire que ce pari a été gagnant. À bientôt 37 ans, Iker Casillas montre qu’il en a encore sous le pied et qu’il peut rendre de fiers services à une équipe de Porto qui a encore plusieurs compétitions à jouer d’ici la fin de la saison. Une bonne nouvelle aussi pour San Iker qui prétend à une place dans la liste de la Roja pour le Mondial 2018 en Russie.