Encore un. Le FC Porto s’est adjugé un nouveau titre ce week-end, en décrochant la Supercoupe du Portugal, grâce à un succès face au Desportivo Aves (3-1). Et pourtant, les Dragões ont dû faire sans Moussa Marega (27 ans), leur meilleur buteur la saison passée (22 réalisations). Une absence qui s’explique, selon O Jogo, par des entraînements jugés un peu laxistes par Sergio Conceição à l’approche de la rencontre. Ce dernier a d’ailleurs nié sur son compte Instagram ne pas s’être entraîné. « Je n’ai jamais refusé de jouer et de m’entraîner. Bonne nuit ». Mais il y a une autre explication. Le club portista n’aurait pas apprécié de voir l’entourage du Malien évoquer son mercato dans les médias, alors que la rumeur d’un intérêt de West Ham se fait insistante.

Le président du FCP Jorge Nuno Pinto da Costa a tenu à mettre les points sur les i dans les colonnes du quotidien sportif portugais. « Je n’aime pas parler de cas particuliers. Je fais une exception parce que l’agent du joueur a évoqué le nom du FC Porto et de notre entraîneur dans les journaux, disant que celui-ci avait promis à son joueur de le laisser filer cet été, alors qu’il ne l’a pas fait et n’en a pas le pouvoir. Nous ne céderons à aucune pression de quelque agent que ce soit. Les joueurs ont des contrats signés, sans aucune contrainte, qu’ils doivent respecter comme le FC Porto respecte les siens », a-t-il lancé avant de poursuivre.

Pinto da Costa tape du poing sur la table

« Je trouve étrange que l’agent dise avoir la promesse de pouvoir partir alors qu’il négociait un nouveau contrat avec le FC Porto quelques jours auparavant. Le contrat était prêt à signer, mais ils n’ont finalement rien signé. S’ils avaient la promesse de pouvoir partir, pourquoi négociait-il un nouveau contrat (le bail actuel court jusqu’en juin 2020) ? », a-t-il lâché avant d’insister. « Promettre à quelqu’un qu’il peut quitter le club, ça ne se fait pas au FC Porto », a-t-il martelé avant d’entrer dans le détails des négociations sur le marché portista. « Tout joueur souhaitant quitter le FC Porto peut partir si un club paye sa clause libératoire. (...) Nous avons déjà reçu plusieurs propositions cet été pour différents joueurs et, pour vous dire que je suis précis, nous avons eu des offres pour Herrera, Diogo Leite et Aboubakar. Mais comme nous ne voulons pas qu’ils partent, nous ne baissons pas le montant de la clause libératoire », a-t-il expliqué.

Le patron des pensionnaires du Dragão est ensuite clairement entré dans les détails sur le dossier Marega. « Concernant Marega, nous n’avons reçu aucune offre concrète. La semaine passée, le fils du propriétaire de West Ham était à Porto avec un agent. Ils se sont renseignés sur différents joueurs, dont Marega, mais n’ont présenté aucune offre. Et on leur a dit que le joueur et son agent étaient tombés d’accord avec nous pour prolonger avec nous pour une saison supplémentaire et une nouvelle clause libératoire. Les gens de West Ham ont compris la situation et n’ont présenté aucune proposition concrète », a-t-il conclu. Cette mise au point effectuée, Record avance que Moussa Marega et son entourage attendent un dernier effort de West Ham. Les Londoniens savent en tout cas à quoi s’en tenir, c’est 40 M€ ou rien. On ne plaisante pas avec Porto.