Approché par le Real Madrid cet hiver, Kepa Arrizabalaga doit son départ de l’Athletic Bilbao à la Casa Blanca. Indirectement, le club merengue a conduit à l’arrivée du Basque à Chelsea en enrôlant Thibaut Courtois. Un transfert de 80 millions en direction du troisième dinosaure d’Espagne, soit la clause libératoire de l’Espagnol, et un nouveau statut à gérer. Loin de ces histoires de gros sous, Unai Simon s’est vu offrir une opportunité en or. Celle de devenir titulaire dans le but des Leones. Après une saison passée en troisième division avec la réserve de l’Athletic Bilbao, le gardien de 21 ans a immédiatement reçu la confiance d’Eduardo Berizzo, le coach de l’équipe première.

Ce dernier n’hésitant pas à lui donner d’entrée le rôle de numéro 1 malgré la présence de l’expérimenté Iago Herrerin. Intéressant face à Leganés et Huesca lors de ses deux premiers matches, il a pris son envol dès la quatrième journée de Liga (la rencontre entre le Rayo Vallecano et l’Athletic Bilbao comptant pour la 3e journée a été reportée, ndlr). Un choc contre le Real Madrid, et un premier grand test. Rapidement mis à contribution, il a dégoûté les attaquants adverses en s’interposant devant une magnifique frappe de Marco Asensio, une double tentative de Gareth Bale et Sergio Ramos, ou encore un contre du premier cité, qui aurait pu se transformer en but. Une prestation énorme qui lui offre un nouveau statut.

Dans le sillage de Kepa

En conférence de presse, Eduardo Berizzo n’a pu cacher son enthousiasme : « c’est une révélation pour le club et pour moi. Je suis heureux qu’il ait vécu ce type de match et il s’en souviendra toujours. Il était très important. » Grâce à lui, Bilbao a obtenu le point du match nul à San Mamés (1-1) et reste invaincu en ce début de saison. Une explosion qui ne surprend pas Imanol Etxeberria, l’entraîneur des gardiens. Interrogé par Marca, il a souligné les qualités d’Unai Simon : « depuis le temps que je m’entraîne avec lui, je peux dire que c’est un plaisir de travailler à ses côtés. C’est une éponge et il travaille beaucoup. Peut-être n’excelle-t-il pas dans quelque chose de spécifique mais il est très bon partout et a presque tout ce qu’il faut. Parfois, il est un peu impatient mais c’est normal à 21 ans. »

Imanol Etxeberria n’a donc pas été surpris par le nouveau statut de titulaire d’Unai Simon : « Le football a parfois ces instants où il faut être prêt et saisir l’occasion. Simon a montré qu’il était prêt. Je l’avais vu dans l’équipe de jeunes et il a déjà montré ses capacités. À Lezama (centre d’entraînement de l’Athletic, ndlr), les choses se passent bien. Ils ont produit Kepa et maintenant Simon a fait ses débuts, tandis que Remiro a également évolué chez les moins de 21 ans. » Egalement international espoir espagnol, Unai Simon franchit les étapes à grande vitesse et devrait s’imposer cette saison comme une valeur sûre de la Liga.