La saison 2018/2019 vient tout juste de démarrer, mais le temps des récompenses individuelles pointe déjà son nez. Et si tous les joueurs attendent avec impatience de voir qui succédera à Cristiano Ronaldo au palmarès du Ballon d’Or, la FIFA a elle aussi dégainé. Hier, l’institution dirigeante du football mondial a ainsi dévoilé la liste des 55 joueurs retenus pour le onze FIFA de l’année 2018. Une liste qui en a étonné plus d’un. Surtout en ce qui concerne les cinq gardiens retenus.

En France, la présence de joueurs tels que Gianluigi Buffon, Keylor Navas ou encore Thibaut Courtois ne pose pas de problème. En revanche, voir un David De Gea être retenu à la place du capitaine champion du monde Hugo Lloris interpelle. Après un Mondial catastrophique avec l’Espagne et une saison moyenne avec Manchester United, l’Espagnol méritait-il sa place ? Si des questions se posent en Hexagone, l’Atlético Madrid se demande également comment Jan Oblak a pu être oublié. Invité à réagir au micro de la Cadena COPE, l’entraîneur des Colchoneros Diego Simeone ne s’est pas gêné pour exprimer le fond de sa pensée.

Pas d’explication pour Griezmann

« Oblak fait partie des trois meilleurs (gardiens) du monde. Ne pas le voir de cette sélection donne peu de crédibilité à la chose. Tout le monde parle d’Oblak comme le meilleur gardien. Ça surprend, oui sans aucun doute ». Et ce n’est pas tout. Une semaine plus tôt, le club madrilène s’étonnait également du choix des trois finalistes pour le titre de meilleur joueur de la FIFA-The Best. Trois finalistes (Luka Modric, Cristiano Ronaldo, Mohamed Salah) parmi lesquels ne figure pas Antoine Griezmann, pourtant vainqueur, entre autres, de la Ligue Europa et de la Coupe du Monde avec la France.

« Il n’y a pas d’explication pour Griezmann. Il a été champion du monde, il a gagné la Supercoupe d’Europe, la Ligue Europa et il a été élu meilleur joueur de la finale de la Coupe du Monde. Cette année, il a été le meilleur joueur du monde, il n’y a pas de doute. Nous ne nous sous-estimons pas en pensant que c’est parce qu’il joue à l’Atlético Madrid, mais ceux qui votent manquent d’imagination. Ça me fait de la peine pour ces garçons ». Espérons pour l’attaquant français que le concours du Ballon d’Or réparera cette injustice.