Antoine Griezmann a vécu une année 2018 particulièrement belle. L’attaquant colchonero a effectivement remporté l’Europa League avec son club, puis le Mondial 2018 avec l’Equipe de France, étant un des principaux artisans des sacres de ses deux équipes. Forcément, lorsque l’on évoque les principaux candidats pour le Ballon d’Or, son nom revient tout le temps dans la discussion, aux côtés des plus grands de la planète foot. Dans les colonnes du quotidien Marca, le champion du Monde 2018 s’est exprimé sur son année brillante et a affiché ses ambitions pour le Ballon d’Or.

« On verra ce qui se passe. C’est toujours bien qu’on pense à moi pour ce trophée. Sans le collectif, on ne peut pas prétendre à quelque chose, et surtout pas le Ballon d’Or. Ce serait un rêve de le gagner, c’est clair. Ce n’est pas moi qui vote, ce serait plus facile sinon (rires). D’abord, je voulais être un joueur important dans les moments importants, lors des matchs à élimination où on ne peut pas perdre. Et être un joueur clé et décisif dans les finales. Les deux dernières (Euro 2016 et LDC 2016) je les ai perdues et je pensais que c’était de ma faute ; Je le disais et le pensais vraiment. Mais sur ces dernières finales j’ai été décisif, c’est ce que je voulais et je cherchais », a-t-il expliqué.

« Gagner le Ballon d’Or avec l’Atlético me ferait entrer dans son histoire »

« Ce serait bien que ce soit un Français. Si c’est moi, c’est encore mieux. Mais si c’est un Français, je serais aussi fier. On a fait un grand Mondial, c’est très difficile de gagner. On verra (interrogé sur la possibilité de dominer les BO après l’ère CR7/Messi, NDLR). Je ne pense pas aussi loin. Je profite du moment, comme dit mon coach, match après match. Gagner le Ballon d’Or avec l’Atlético me ferait entrer dans son histoire. C’est ce que je veux. Ecrire l’histoire. Ce serait une fierté. Je vais continuer à essayer et mener l’Atlético au plus haut », a ajouté le natif de Mâcon.

Grizi a aussi expliqué qu’il pense encore pouvoir progresser, et que son meilleur niveau est à venir. « Le football me sourit enfin », expliquait-il dès le début de l’interview, soulagé d’avoir enfin pu remporter un titre en club et en sélection. Il espère donc maintenant pouvoir remporter des trophées individuels. Et s’il ne remporte pas l’édition 2018 du Ballon d’Or, il aura l’opportunité de se rattraper dès la saison suivante, avec une finale de Ligue des Champions 2019 qui se dispute dans l’antre de l’Atlético, le Wanda Metropolitano...