Parti en Premier League en 2016 pour donner un coup d’accélérateur à sa carrière, Sofiane Boufal (25 ans) a connu une expérience mitigée sous le maillot de Southampton. Jamais considéré comme un titulaire à part entière (seulement 23 titularisations en deux ans), l’international marocain (6 sélections) a fini par plier bagage, direction la Galice et le Celta de Vigo. Joueur technique, l’ancien Lillois a débarqué dans une Liga censée correspondre à son profil et donc idéale pour relancer sa carrière. Malheureusement pour lui, son entame espagnole n’a pas été aussi flamboyante qu’espérée.

Remplaçant à cinq reprises en six apparitions, Boufal n’a pas eu le temps de jeu escompté. Une situation que l’intéressé a évoquée en conférence de presse. « Oui, j’espérais jouer plus, mais je suis très content d’avoir signé. J’espère jouer plus, mais je dois travailler plus. Je n’ai pas besoin de parler, je dois juste montrer sur le terrain. Si je joue bien, je jouerai plus souvent. Je suis content de mon premier match. Je peux faire plus, je peux mieux jouer, mais je suis heureux de mes débuts au Celta. J’espère que je jouerai mieux lors des prochains matches. Je peux jouer à gauche, à droite, en 10. Le coach décide où je joue, je dois respecter mon poste. Ma meilleure position est en 10 ou sur le côté gauche ».

Boufal veut jouer plus

Optimiste pour la suite, Boufal a ensuite expliqué pourquoi il avait connu ce retard à l’allumage. « Pour moi, c’est plus facile de m’adapter à cette équipe parce qu’elle joue bien au foot. Je suis un homme qui aime le football. J’aime ce style de jeu. Nous devons être plus confiants parce que nous avons de bons joueurs. Je n’étais pas bien physiquement quand j’ai débuté au Celta. J’avais une blessure à la cheville. Ce n’était pas facile d’avoir une bonne condition physique parce que je n’ai pas fait de présaison. Maintenant je me sens bien, et je peux jouer 90 minutes, même si c’est le coach qui décide bien sûr ».

Buteur lors du dernier match perdu à Séville par le Celta (1-2), Boufal parviendra-t-il à inverser la tendance ? Barré pour le moment par le trio Aspas-Maxi Gomez-Sisto, Boufal est encore loin d’avoir bouleversé la hiérarchie. Malgré tout, cela ne l’empêche pas d’apprécier son aventure en Espagne. À tel point qu’il a confié qu’il ne serait pas contre l’idée de voir son prêt se transformer en transfert définitif. « J’aime la ville, le club, les fans, tout ce qui est ici. Bien sûr que je serais content de rester, mais la saison est longue. Nous verrons, mais ce n’est pas mon argent (rires). C’est encore trop tôt, je dois jouer davantage ».