En extrapolant beaucoup, le premier match d’Antoine Griezmann avec le Barça avait fait peur : isolé sur un côté, pas assez recherché et trouvé par ses partenaires, le Français avait livré un match terne à l’image de son équipe, battue sur la pelouse de l’Athletic Bilbao. La deuxième sortie des Catalans était donc plus qu’attendue, pour la première à domicile de la saison, avec la réception du Betis de Nabil Fekir. D’autant que Griezmann allait se sentir un peu seul sur le front de l’attaque, avec les absences de Messi, Suarez et Dembélé.

Malgré un joli but au quart d’heure de jeu de Nabil Fekir (son premier pour le Betis) d’une frappe sèche du gauche, le numéro 17 du Barça a brillé de mille feux devant son nouveau public. Bien plus disponible, il a rayonné en jouant simple, en cherchant les meilleures déviations possibles (notamment pour Jordi Alba), et surtout il a sorti le Barça de l’ornière en inscrivant un doublé. Son deuxième but, une frappe enroulée du pied gauche à l’entrée de la surface, a régalé Lionel Messi, présent dans les tribunes et tout sourire devant la performance du Français. Qui a lui continué son opération séduction dans sa déclaration d’après-match.

Le meilleur Barcelonais du soir

« Quand il manque des joueurs importants, c’est toute l’équipe qui doit hausser son niveau. Cela a été le cas ce soir. Moi, tout seul, je ne peux rien faire : si je marque ou je donne des passes décisives, c’est avant tout grâce à mes partenaires. Nous sommes une équipe et quand il y a des blessures, la meilleure chose est que les entrants jouent leur rôle. Mon deuxième but ? Je vois Leo (Messi) le faire à l’entraînement, j’essaie de le copier. » Un nouvel acte d’allégeance qui ne fera pas de mal dans les relations entre les deux hommes, mais hier soir c’est bien Griezmann qui était la star. Et il a été unanimement salué par la presse pro-Barça.

Désigné homme du match par Sport et Mundo Deportivo, il a eu droit aux éloges des journalistes. « Un crack. Il a fait ce qui était attendu d’un joueur appelé pour faire la différence. Il a marqué les deux buts qui ont permis au Barça de renverser le score, cherchant le ballon comme Valverde l’avait réclamé », écrit ainsi Sport. « Festival Griezmann », se réjouit Mundo Deportivo sur sa Une. « Deux buts et une passe décisive dans des circonstances difficiles devant les yeux de Messi. Une performance décisive, la première pour son premier match en tant que culé au Camp Nou. (…) Oh là là ! », s’exclame le quotidien sportif. En étant capable de mener son équipe vers la victoire (5-2 score final grâce aussi à un très bon Carles Pérez, jeune pousse du club), Griezmann a proposé son match de référence au meilleur moment. De quoi le placer sur de bons rails en attendant le retour de Messi.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10