« Les tests effectués sur le joueur de l’équipe première, Leo Messi, ont confirmé qu’il avait une fracture de l’os radial du bras droit. Il sera absent pendant environ trois semaines ». Samedi soir, le verdict est tombé quelques heures après la victoire sans appel du FC Barcelone face à Séville (4-2). Pas de Lionel Messi pour trois semaines, ce qui le privera du Clasico dimanche prochain. Dès lors, toute la Catalogne s’est penchée sur une question : comment le remplacer ? Cette interrogation qui sera définitive dans quelques années à l’heure de la retraite de la Pulga se pose ponctuellement au gré des rares blessures du numéro 10. Cette fois-ci, cela tombe mal, car le programme est chargé pour le Barça, avec la réception de l’Inter en Ligue des Champions ce mercredi.

L’entraîneur du club blaugrana, Ernesto Valverde, a donné un premier élément de réponse en choisissant le remplaçant de Messi en cours de rencontre samedi soir. C’est Ousmane Dembélé qui a été lancé, pour un résultat mitigé. Dans les colonnes de Sport, il a récolté la moins bonne note de l’équipe, à savoir un 5. « Il vaut la peine d’être étudié : capable de démontrer un talent unique et de proposer des actions maladroites incompréhensibles », pouvait-on lire pour expliquer sa note. Irrégulier, voilà le mot qui ressort le plus dans la presse pro-Barça pour évoquer l’ancien Rennais. S’il se présente comme le grand favori pour récupérer la place vacante de Messi au cours des trois prochaines semaines, il n’inquiète pas moins.

« Un joueur illisible »

« Le dilemme Dembélé », titre Sport dans son édition du jour, en détaillant les raisons de l’inquiétude autour du Français. « L’enchaînement des matches a souligné encore un peu plus l’inconstance du Français. Un joueur illisible. Un pack qui contient des apparitions extraordinaires et des pertes de balle inexplicables, des buts mémorables et des absences qui l’éloignent de l’élite. On dirait que Dembélé joue plusieurs matches au sein des mêmes 90 minutes ». Auteur d’un début de saison prometteur, l’ailier de 21 ans a vite relégué celui qui était présenté comme son concurrent direct, Malcom, aux oubliettes. Mais il a perdu le fil et une place de titulaire, notamment en raison de l’avènement récent d’Arthur au milieu, ce qui fait monter Coutinho d’un cran.

Dembélé se trouve donc face à un grand défi : celui de remplacer efficacement Lionel Messi pour ne pas basculer définitivement du mauvais côté, celui de la pépite qui est trop inconstante pour être autre chose qu’un joker de luxe. « Dembélé reste un joueur instable, comme on l’a vu contre Séville. Et il donne la sensation que sa confiance s’est effritée, puisqu’il est passé d’un rôle de titulaire (avec des buts importants en début de saison) à celui de simple recours. Le Français est un joueur qui a besoin de confiance et de se sentir important pour être à l’aise », note Sport. Il a désormais trois semaines pour convaincre.