Le moins que l’on puisse dire, c’est que les six mois vécus par Kevin-Prince Boateng à Barcelone ont été aussi anecdotiques que son arrivée a été surprenante. L’attaquant ghanéen, arrivé en renfort offensif lors du mercato hivernal, n’a pratiquement pas joué, se contentant ainsi de quatre petites apparitions toutes compétitions confondues avec le champion d’Espagne. Mais il a pu côtoyer les stars du vestiaire catalan, et notamment un joueur qui fait beaucoup parler en Espagne pour ses problèmes de comportement, Ousmane Dembélé.

Dans un entretien accordé à Sport BILD, le sulfureux attaquant en a dit plus sur le Français, qu’il a tenu à défendre. « Il est très tranquille, il ne parle pas beaucoup. C’est encore un gamin pour moi. Tu dois le traiter comme tel, et c’est possible qu’il arrive en retard parfois. Il y a des joueurs qui font ça pour défier le club, mais ce n’est pas le cas pour lui, il est comme un petit garçon. Quand un jeune gagne autant d’argent et est un personnage public, il faut le diriger dans la bonne direction », a-t-il d’abord expliqué, soulignant également le manque d’encadrement dont souffre le joueur formé à Rennes.

L’argent, le principal responsable des soucis de Dembélé pour Boateng

« S’il n’apprend pas, c’est de sa faute. Pour moi, il est toujours un petit garçon qui a été jeté dans cette piscine immense, qui a soudainement valu 150 millions d’euros en une nuit et ne sait toujours pas comment tout fonctionne, parce que lui ce qu’il veut vraiment c’est jouer au football », a-t-il expliqué, mettant donc en cause les prix faramineux du marché qui peuvent déboussoler les jeunes joueurs : « je revois certaines choses qui me rappellent moi quand j’étais jeune chez tous les jeunes joueurs. Pour eux, le problème est dix fois plus grave aujourd’hui, car tout le monde gagne trop d’argent. Il n’est pas normal qu’un jeune de 18 ans gagne 3 ou 4 millions d’euros net par an ».

« Et s’il gagne ça, l’argent doit être encadré de façon à ce qu’il en voie le moins possible. De quoi a besoin un jeune de 18 ans ? Une voiture pour aller à l’entraînement, un bel appartement et de l’argent pour faire du shopping de temps en temps, c’est tout », a ajouté l’attaquant de la Fiorentina. Reste à voir si cela suffira pour convaincre une presse catalane qui n’hésite plus à mettre en avant les différents retards du champion du Monde...

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10