Si le FC Barcelone a tenu à démentir tout retard à l’entraînement de son international français Ousmane Dembélé, ce dernier va toutefois devoir se reprendre très vite. Peu en vue lors de son dernier match disputé avec les Blaugranas (contre le FC Séville), l’ancien joueur du Borussia Dortmund avait été invité par son coach, Ernesto Valverde, à se bouger un peu plus. « C’est la même chose que n’importe quel autre joueur. Il doit être prêt quand on fait appel à lui à n’importe quel moment. Travailler durant les entraînements chaque jour et durant les matches. Dembélé a perdu un ballon, tout comme Rakitic, Suarez ou Coutinho ».

Une invitation claire pour un joueur qui avait été désigné comme l’une des possibles solutions pour pallier l’absence de Lionel Messi, blessé au bras. Au final, Valverde a préféré compter sur Rafinha, laissant Dembélé sur le banc pour la réception de l’Inter Milan en Ligue des Champions. Un désaveu pour un joueur ayant tout de même coûté la bagatelle de 105 M€ (+ 42 M€ de bonus) au FC Barcelone en 2017. Et aujourd’hui, le Français est à nouveau pointé du doigt. Notamment par El Pais. Dans son édition du jour, le célèbre journal espagnol a dressé un portrait peu flatteur du numéro 11 blaugrana.

Dembélé pas épargné

À son arrivée en Catalogne, Dembélé a su séduire les poids lourds du vestiaire catalan. Une bonne nouvelle pour l’ancien Rennais qui a su « amadouer les cadres catalans par sa personnalité », écrit le journal. Toujours entendu lorsqu’il s’agit d’émettre son avis sur les recrues culés, Lionel Messi avait également fait savoir qu’il « appréciait l’habilité du Français dans les espaces ». Cependant, les attitudes du joueur ont fini par exaspérer les dirigeants, le staff technique et les joueurs du Barça d’après le quotidien. Dès le départ, Dembélé s’était déjà signalé en affichant son mécontentement vis-à-vis du chauffeur mis à disposition par le club espagnol. Sans rechigner, le Barça l’a changé. Ensuite, El Pais rappelle que les Blaugranas ont engagé un cuisinier français pour que Dembélé puisse avoir une hygiène de vie normale, sans perdre ses habitudes.

Mais ce qui a sérieusement agacé les Catalans, ce sont ses retards aux entraînements, ses voyages sans avoir averti les responsables du Barça et le manque d’implication dans les activités commerciales du club. « Il ne s’y intéresse pas et ne veut pas s’y intéresser », a confié une source barcelonaise au quotidien. Un comportement peu adéquat auquel se sont ajouté des performances pas au niveau (le média indique que Dembélé a perdu 165 ballons en 11 matches). « Ce soir, nous avons joué une partie du match à dix », avait d’ailleurs déclaré Ivan Rakitic après la rencontre remportée face au FC Séville. Annoncé sur le banc pour le Clasico, Dembélé est plus que jamais au pied du mur.