Le couperet est tombé avant-hier. Après l’humiliation subie par le Real Madrid face au FC Barcelone (1-5), Julen Lopetegui a vu son aventure merengue tourner court. Limogé, le technicien espagnol n’a pas été épargné par le communiqué publié par la Casa Blanca. « La direction du Real Madrid estime qu’il existe une grande différence entre la qualité de l’effectif qui compte 8 joueurs nominés au Ballon d’Or, une première dans l’histoire du club, et les résultats obtenus à ce jour. » Un communiqué qui a d’ailleurs choqué les médias de l’autre côté des Pyrénées.

De son côté, le désormais ex-entraîneur du Real Madrid n’a pas cherché à entrer dans la polémique, se contentant de publier une réponse brève destinée à remercier l’environnement madrilène. Un flegme qui honore l’Ibère, alors que ses proches se sont montrés bien plus vindicatifs dans les médias. Silencieux, Lopetegui n’a pas prévu d’évoquer l’attitude de son ancien employeur dans un futur immédiat. Cependant, des membres de son staff ont indiqué au quotidien Marca que ce communiqué incendiaire « n’était pas nécessaire et inattendu ». « Nous sommes tristes », ont-ils ajouté.

Le Mexique frappe déjà à sa porte

Désormais, Lopetegui doit régler ses différends financiers avec les dirigeants merengues. Selon AS, c’est un chèque de 3 M€ qui devrait finalement être signé par le Real alors qu’un montant de 18 M€ (correspondant aux trois années de contrat à 6 M€ annuels restants) avait été évoqué. Une fois ce dossier définitivement fermé, Marca révèle que l’ex-sélectionneur de la Roja prendra quelques jours de repos avant de se remettre au travail. Car Lopetegui n’a pas envie de chômer. « Nous avons de l’énergie et de la confiance. Ça, personne ne peut nous les enlever », a confié un membre du staff.

L’objectif du coach ibère est en effet de reprendre du service sans trop tarder. Marca indique qu’il ne verrait pas d’un mauvais oeil un retour sur le banc à court terme, estimant que la saison n’est pas encore à un stade trop avancé. Et visiblement, les médias russes ont eu vent des désirs du technicien puisqu’ils ont déjà commencé à évoquer un avenir au Spartak Moscou. Onda Cero indique de son côté que la sélection du Mexique penserait également à lui. Parti du Real Madrid par la petite porte, Julen Lopetegui est bien décidé à tourner la page merengue le plus rapidement possible.