Une petite révolution s’annonce du côté de Barcelone lors des mois de juillet et d’août. Si les Catalans ont tout raflé sur la scène nationale lors de la saison actuelle, et qu’ils dominent globalement la Liga depuis dix ans, force est de constater qu’en Europe, les Blaugranas ont encore essuyé un échec cuisant. Depuis le titre de 2015, les Barcelonais n’ont plus passé les quarts de finale. Il va donc falloir injecter du sang neuf à cet effectif en perte de vitesse.

Seul problème, entre l’Espai Barça et les salaires colossaux versés aux cadres de l’équipe, le club catalan ne pourra pas consacrer d’énormes sommes au mercato. Un budget de 60 millions d’euros - hors ventes - a ainsi été annoncé par le président Josep Maria Bartomeu pour cet été. Un montant considérable, mais loin de ce que peuvent débourser les cadors anglais, ou tout simplement le voisin madrilène.

Le transfert de Griezmann à financer

Comme l’explique Sport, il va donc falloir vendre pour être compétitif. Le média catalan annonce que la direction a un objectif : récolter 100 millions d’euros grâce aux ventes de joueurs indésirables. Une somme qui servirait à financer l’arrivée d’Antoine Griezmann, dont la clause libératoire s’élève justement à 100 millions d’euros. Les 60 millions d’euros pourraient donc être destinés à d’autres secteurs à renforcer. Et le Barça a bon nombre de joueurs indésirables dans son effectif.

Le média barcelonais explique ainsi qu’André Gomes, Rafinha (prêté à l’Inter qui voudrait le conserver), Gerard Deulofeu, Aleix Vidal, Denis Suarez, Munir El Haddadi, Paco Alcacer et Lucas Digne pourraient être les sacrifiés. Reste tout de même à voir si la direction de Josep Maria Bartomeu parviendra à dégager un tel bénéfice, quand on sait que ces dernières années elle a eu énormément de mal à tirer des sommes intéressantes pour ses indésirables.