Le mercato va ouvrir ses portes d’ici cinq jours et la Coupe du monde va débuter dans onze jours. Certains joueurs et certains clubs aimeraient être fixés avant le début du Mondial russe (14 juin-15 juillet). C’est le cas d’Antoine Griezmann, l’international français, toujours tiraillé entre l’Atlético de Madrid et le FC Barcelone qui se livrent, en coulisses, une lutte sans merci pour récupérer - ou garder - dans leur effectif le buteur de l’équipe de France. Ainsi, tout le monde commence à s’impatienter et reste suspendu aux mots du Français.

Dans son édition du jour, Sport explique que le club catalan aurait d’ores et déjà soumis un ultimatum au joueur lui demandant d’exprimer clairement ses envies pour son avenir le plus rapidement possible. Puisqu’en réalité, l’affaire demeure assez simple. Si le Tricolore souhaite rejoindre les Blaugranas, ces derniers paieront simplement la clause de 100 millions d’euros aux Colchoneros et ceux-ci n’auront absolument rien à dire.

Mais depuis des semaines maintenant, les Matelassiers font le forcing pour essayer de le convaincre de rester sous les ordres de Diego Simeone au Wanda Metropolitano. Lors de son ultime rencontre sous les couleurs de l’Atlético de Madrid, le public, son public, s’est mis à le siffler. Diego Simeone et Diego Godin ont alors inversé la tendance par des gestes et en allant parler aux supporters qui se sont mis à chanter sa gloire. Reste maintenant à savoir quels fans seront les plus heureux l’année prochaine, ceux de l’Atlético ou ceux du Barça... Mais tout cela dépend de ses envies.