Ce n’est un secret pour personne : le Real Madrid a énormément d’argent dans ses caisses. Ces dernières années, les Merengues se sont montrés - relativement - timides sur le marché des transferts, et le départ de Cristiano Ronaldo n’a pas été couvert par l’arrivée d’une autre star. Ce samedi, le quotidien Marca dévoile les dessous de cette nouvelle chasse au galactique, toujours en cours dans les bureaux du Real Madrid, mais qui s’est compliquée à cause de plusieurs raisons différentes.

Effectivement, peu à peu, les différentes pistes seraient tombées à l’eau. Mauro Icardi aurait par exemple été écarté, non pas à cause de ses performances mais à cause de sa femme et agent Wanda Nara, source de trop de conflits selon la direction madrilène. Harry Kane lui est simplement trop cher, le média évoquant un montant de 250 millions d’euros. Liverpool n’aurait aucune intention de lâcher Mohamed Salah, et son profil rappelant celui de Gareth Bale aurait refroidi les Merengues, alors que Timo Werner a déçu lors du Mondial.

Eden Hazard, l’option la plus probable

L’âge avancé de Robert Lewandowski couplé au prix élevé que supposerait son transfert aurait aussi calmé les ardeurs merengues. Et si Radamel Falcao a été écarté, le profil de Paulo Dybala ne convainc pas. Eden Hazard semble être l’option la plus faisable actuellement, notamment à cause de la volonté du Belge de rejoindre la capitale espagnole ainsi que le fait que son contrat expire dans un an, mais une arrivée en hiver est jugée impossible. Mais le Real Madrid regarde toujours du côté de Paris...

C’est le duo Mbappé-Neymar qui fait rêver les Madrilènes. Les Espagnols savent qu’il sera impossible de déloger le natif de Bondy du Paris Saint-Germain, mais la donne serait bien différente pour le Brésilien. La situation du club de la capitale française vis- à-vis du fair-play financier de l’UEFA et les prétendues envies de départ du joueur de la Canarinha auraient ainsi redonné de l’espoir au Real Madrid. Il est en tout cas attendu à Madrid, où il serait accueilli avec les bras ouverts...