Ces dernières années, le Real Madrid mène une politique de transferts basée sur l’arrivée de jeunes joueurs avec un potentiel intéressant. Certains avaient déjà prouvé au plus haut niveau, même sur une courte durée, comme Dani Ceballos ou Theo Hernandez, d’autres n’avaient que très peu d’expérience lorsqu’ils ont signé leur contrat, comme Marco Asensio ou Vinicius Araujo, toujours au Brésil. Et la Casa Blanca aurait déjà ciblé une nouvelle pépite en la personne de Brahim Diaz, le milieu de terrain offensif espagnol de Manchester City, tout juste âgé de 18 ans.

S’il ne compte que quelques apparitions avec l’équipe première des Skyblues, son talent est déjà connu de tous, et il l’a prouvé avec les équipes de jeunes de la sélection espagnole notamment. Interrogé à ce sujet en conférence de presse, Pep Guardiola avait mis en garde le jeune, mais il a aussi admis qu’il serait difficile de le retenir : « on le veut ici, mais le marché c’est le marché. C’est possible qu’on ne puisse pas le contrôler. On lui a parlé de nombreuses fois pour qu’il reste ici ». Déjà un aveu d’impuissance de la part du tacticien catalan ?

Le joueur, qui a signé son premier contrat pro il y a un an, était arrivé il y a plusieurs années à Manchester, qui l’avait notamment arraché au nez et à la barbe du FC Barcelone. OK Diario expliquait récemment que le professionnalisme, la maturité et la bonne attitude du joueur sont un véritable plus en sa faveur, et que le Real Madrid a donc de très bons retours sur la pépite du joueur. Seulement, les Citizens n’ayant pas besoin de vendre et Pep Guardiola comptant sur Diaz pour les années à venir, il sera compliqué pour Florentino Pérez et sa direction de se l’offrir.