Il y a 10 ans, Benfica et le Real Madrid avaient pour habitude de faire affaire sur le marché des transferts. La Casa Blanca a notamment payé le prix fort pour recruter Angel Di Maria (25 M€ en 2010) et Fabio Coentrão (30 M€ en 2011). Les Lisboètes, eux, avaient accueilli Javier Balboa en 2008, Javi Garcia et Javier Saviola en 2009 puis Rodrigo Moreno en 2010. L’axe Lisbonne-Madrid s’était depuis calmé, mais il pourrait bien être réactivé dans les prochains mois. Les pensionnaires du Santiago Bernabeu en pincent en effet pour deux grands espoirs offensif des Aguias, João Félix et Jota, tous deux âgés de 19 ans et façonnés depuis l’adolescence au Seixal.

Si le premier fait parler de lui depuis plusieurs semaines déjà grâce à ses prestations remarquées avec l’équipe première du SLB (7 buts et 4 passes décisives en 14 apparitions en Liga NOS) ayant déjà attiré le gratin du football européen (Paris SG, Juventus Turin, Manchester United, Manchester City, AS Monaco, etc.), le second, lui, n’a pour l’instant eu droit qu’à 4 petites minutes avec les grands, en Coupe du Portugal, en octobre dernier contre Sertanense (0-3). Selon A Bola, son temps de jeu avec les pros de Bruno Lage pourrait augmenter d’ici la fin de la saison, d’autant que, depuis l’arrivée aux manettes du technicien portugais, il a intégré le groupe de l’équipe première aux entraînements.

Une offre de 18 M€ repoussée pour Jota

Son potentiel - il est même considéré par certains comme l’héritier de Cristiano Ronaldo au regard de son style de jeu - n’est plus à démontrer. L’été dernier, deux ans après avoir gagné l’Euro U17 avec le Portugal, il a en effet terminé meilleur buteur de l’Euro des moins de 19 ans, également remporté par la Seleção das Quinas. Depuis, celui qui est devenu international Espoirs lusitanien (5 capes, 1 but) confirme avec la réserve, en deuxième division (6 réalisations en 17 apparitions). Des qualités et des états de service qui ont poussé le Real à offrir 18 M€ selon les informations de As.

Une proposition que Benfica a repoussée sans réfléchir. Les Encarnados comptent en effet prolonger son bail, qui court actuellement jusqu’en juin 2022. Les négociations sont ouvertes et ils tenteront sans doute d’inclure une clause libératoire élevée, comme pour João Félix (120 M€), histoire d’éloigner la concurrence. Aujourd’hui, sa clause s’élève à 30 M€. Et alors que Jota s’apprête à disputer le Mondial U20 en Pologne cet été, le Real Madrid pourrait, d’après As, être tenté de mettre cette somme sur la table avant que le prix ne soit trop élevé et ainsi remettre l’axe Madrid-Lisbonne au goût du jour...

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10