Le moins que l’on puisse dire, c’est que le mercato d’été 2018 du Real Madrid ne restera pas dans les mémoires. Ou alors si. Comme celui qui a vu le départ de deux légendes du club à quelques jours d’intervalle. Le premier à quitter la Casa Blanca fut Zinédine Zidane. Après trois Ligues des champions remportées consécutivement, le champion du monde 98 a décidé de laisser sa place, par peur de ne plus avoir les méthodes efficaces pour rester au sommet. Quelque temps après, ce fut au tour de Cristiano Ronaldo de dire au revoir aux socios madrilènes. La star portugaise, au club depuis 9 ans, a fait ses bagages pour Turin où il sentait que la Juventus le désirait beaucoup plus que son président, Florentino Pérez, avec qui les relations s’étaient détériorées.

Mais le vrai problème pour le Real Madrid avec ses deux départs, c’est qu’ils n’ont pas été remplacés. Ou alors que les Merengues se sont littéralement trompés. Pour preuve, le limogeage après seulement quatre mois de compétition de Julen Lopetegui, le successeur de ZZ. Florentino Pérez était pourtant venu le chercher alors que celui-ci préparait la Coupe du monde avec l’Espagne, ce qui a provoqué une grave crise dans la péninsule ibérique. En octobre, après une gifle reçue dans le Clasico (1-5), Lopetegui a donc laissé le banc à Santiago Solari, qui fait plus qu’assurer l’intérim puisqu’il est désormais certain de diriger le club jusqu’à la fin de la saison. C’est donc lui qui devrait gérer le mercato hivernal.

Hermoso et Palacios achetés rapidement ?

Et ce mois d’emplette ne devrait pas servir à remplacer Cristiano Ronaldo. Le Real Madrid préfère attendre l’été prochain quand les stars du ballon rond (Neymar, Mbappé, Hazard ou Eriksen) seront plus attentives à ce qui se passe ailleurs que dans leurs clubs. Mais alors, à quoi va servir ce mercato hivernal pour le Real ? Trois priorités se dégagent dont une totalement prioritaire. Il s’agit du poste de défenseur central, qui inquiète au plus haut point à Madrid depuis le début de saison. Sergio Ramos n’est pas aussi impérial que les saisons précédentes, Nacho et Vallejo sont encore trop tendres, et le champion du monde Raphaël Varane subit le contrecoup (normal ?) de son titre mondial acquis avec les Bleus en juillet dernier. Un nom revient alors avec insistance dans la presse espagnole : celui de Mario Hermoso, défenseur central de l’Espanyol Barcelone.

Et l’affaire pourrait être conclue rapidement. En effet, le néo-international espagnol a été formé au Real Madrid et le club merengue dispose donc d’une clause de rachat inférieur au prix du marché : 7,5 millions d’euros. Une broutille pour la Casa Blanca qui pourrait vite s’attacher les services de son ancien joueur. Un autre jeune homme pourrait débarquer dans la capitale espagnole en janvier. Il s’agit de Exequiel Palacios. Ce milieu de terrain offensif de River Plate, âgé de 20 ans, est suivi depuis longtemps par le Real et l’opération pourrait se conclure cet hiver pour environ 20 millions d’euros. Les champions d’Europe en titre ont besoin d’un milieu offensif, Isco étant le seul à ce poste. Mais face à la jeunesse et l’inexpérience en Europe de Palacios, les Merengues pourraient aussi être tentés de rapatrier James Rodriguez, actuellement en prêt de deux saisons au Bayern Munich.

En effet, tout va mal en Bavière pour le Colombien puisqu’il ne joue pas. Un retour à Madrid est donc fortement envisagé. Enfin, le troisième poste à pourvoir cet hiver du côté de Madrid pourrait être celui d’avant centre. Mariano Diaz, de retour cet été, ne convainc pas alors que Karim Benzema n’est pas un véritable buteur même si ses statistiques restent plus que correctes. Les noms habituels reviennent alors dans la presse espagnole : Lewandowski, Icardi, Rashford. Mais tous ne pourront pas quitter leurs clubs respectifs, surtout en pleine saison et lorsque les objectifs collectifs restent élevés. Bref, le Real va bouger en janvier, mais comme l’été dernier, rien ne sera simple.