Premier enseignement pour les dirigeants olympiens, qui devaient suivre attentivement la rencontre de cette fin d’après-midi entre l’Atlético de Madrid, futur adversaire en finale de la Ligue Europa (mercredi, 20h45), et Getafe, pour le compte de la 37e journée de Liga, Diego Simeone avait choisi d’aligner son équipe-type au coup d’envoi. Derrière, sur les côtés, l’Argentin récupérait deux de ses tauliers : Filipe Luis, de retour après une fracture du péroné, et Juanfran, longtemps blessé à la cuisse. Savic et Godin évoluaient dans l’axe. Au milieu, le quatuor Thomas-Gabi, Saul, Koke était reconduit, alors qu’Antoine Griezmann et Diego Costa étaient associés en attaque. Il ne fallait que 8 petites minutes aux Colchoneros pour ouvrir le score au Coliseum Alfonso Pérez. Lorsqu’Antoine Griezmann, sur la droite de la surface, remisait en retrait vers Koke, le milieu espagnol venait ajuster Guaita d’une frappe croisée à ras de terre, imparable (0-1).

Après ce départ canon...du grand classique. Les rojiblancos défendaient et laissaient leurs adversaires faire le jeu. Diego Costa disposait d’un ballon de 2-0, mais perdait son duel avec Guaita (26e). Oblak n’avait rien à se mettre sous la dent et c’est l’arbitre qui devait redoubler d’effort, dans une rencontre qui voyait ses acteurs perdre leur sang froid. Godin, averti pour une intervention coude en avant, puis Juanfran, auteur d’un tacle méchant les deux pieds décollés sur Amath, montraient des signes de nervosité. Alors que l’Atléti gérait sa deuxième période, Godin concédait un penalty pour une faute sur Angel. Faycal Fajr cherchait à remettre les deux équipes à égalité, mais son tir superbement croisé était détourné par une horizontale non moins spectaculaire de Jan Oblak (77e). Alors que Getafe poussait pour égaliser, Juanfran venait détourner de la main un centre venu de la droite. L’arbitre ne sifflait pas (82e). A cinq minutes, du terme, entré en court de match, Fernando Torres avait l’opportunité de doubler la mise mais seul face au but envoyait sa reprise au-dessus (86e), tout comme tout comme Kevin Gameiro, qui butait lui sur Guaita, à bout portant (89e).

Valence peut encore doubler le Real, Séville sous la menace de Getafe

Cette avant-dernière journée de Liga était également l’occasion d’un sulfureux derby entre le Betis et le Séville FC. Les Beticos étant assurés de disputer la prochaine édition de la Ligue Europa, alors que les Blanquirrojos luttaient encore pour décrocher un ticket. Tombeurs du Real Madrid lors de la journée précédente (3-2), les hommes de Joaquin Caparros se faisaient surprendre d’entrée au Stade Benito-Villamarín, lorsque Marc Bartra jaillissait pour reprendre de la tête un coup franc de Joaquin (1-0, 5e). Si les Rouge-et-Blanc prenaient ensuite le jeu à leur compte, il fallait attendre l’heure de jeu pour les voir égaliser par l’international français Wissam Ben Yedder (1-1, 57e), auteur de son 21e but de la saison, toutes compétitions confondues. Et l’ancien Toulousain y allait ensuite d’une passe décisive, pour Simon Kjaer qui venait glacer l’arène verdiblanca (1-2, 79e). Mais un derby cela ne se joue pas, cela se gagne. Le Betis allait répondre en égalisant par Loren, deux minutes plus tard (2-2, 81e).

Ce match nul concédé par le Séville FC (7e, 55 pts) oblige les Andalous, sous la menace de Getafe, à s’imposer lors de la dernière journée pour valider leur ticket pour la Ligue Europa. Un nul qui permet aussi à Villarreal (5e, 60 pts) de valider son ticket qualificatif pour la phase de groupes de la Ligue Europa. Les hommes du Sous-marin Jaune sont allés s’imposer chez le relégué La Corogne, grâce notamment à un doublé de Samu Castillejo (2-4). Assuré de disputer la Ligue des champions la saison prochaine, le FC Valence s’en est remis à Luciano Vietto pour s’imposer sur la pelouse de Gérone (0-1). Les Valencians (4e, 70 pts) reviennent à deux points du Real Madrid, qui reçoit le Celta Vigo ce soir (20h45). Alors que la Real Sociedad (9e, 49 pts) avait disposé de Leganés (17e, 40 pts) en ouverture, au terme d’un match spectaculaire (3-2), le derby basque entre Alavés et Bilbao est revenu au Deportivo, grâce à des buts de Guidetti, El Haddadi et Ibai (3-1). Enfin, le court succès d’Eibar sur la pelouse du relégué Las Palmas permet aux Basques de réintégrer la première partie de tableau (9e, 50 pts).

Les résultats de la 37e journée de Liga :

- Real Sociedad 3 - 2 Leganés : Oyarzabal (18e), Canales (25e) et Willian Jose (78e) pour la Real Sociedad ; Rico (26e) et Guerrero (53e) pour Leganés.

- Alavés 3 - 1 Athletic Bilbao : Guidetti (43e), El Haddadi (60e), Ibai (77e) ; Muniain (79e) pour Bilbao pour Alavés.

- Betis 2 - 2 Séville FC : Bartra (5e) et Loren (81e) pour le Betis ; Ben Yedder (57e) et Kjaer (79e) pour le Séville FC.

- Eibar 1 - 0 Las Palmas : Charles (5e) pour Eibar.

- Getafe 0 - 1 Atlético de Madrid : Koke (8e) pour l’Atlético de Madrid.

- Girona 0 - 1 Valence : Vietto (61e) pour Valence.

- La Corogne 2 - 4 Villarreal : Borja (58e, 88e) pour La Corogne ; Castillejo (2e, 45e), Trigueros (31e) et Cheryshev (90+2) pour Villarreal.