C’était l’affiche du week-end en Espagne, et elle n’a pas déçu. Le Sous-Marin Jaune a débuté la rencontre sur les chapeaux de roue. Dès la 2e minute de jeu, Jonathan Dos Santos trouvait le poteau droit de Keylor Navas. Mais les supporters présents au Madrigal ce soir n’ont pas du attendre longtemps pour voir leurs protégés prendre l’avantage. Très bien servi par Bakambu, Soldado a crucifié le portier costaricien avec un plat du pied parfait passé entre les jambes du gardien merengue (9e). Première occasion madrilène à la 24e minute, avec une reprise de Benzema dans la surface, passée bien au-dessus des cages défendues par Alphonse Areola. Réaction instantanée des Jaunes, mais Bakambu n’a pas réussi à cadrer sa frappe alors qu’il avait pris Pepe de vitesse (26e). La supériorité de Villarreal était écrasante, et le franco-congolais a eu une nouvelle occasion de doubler la mise, loupant encore une fois le cadre (36e). Complètement battus au milieu de terrain, les Madrilènes n’ont pas cadré la moindre frappe en première période.

Avec un duo Trigueros-Bruno Soriano étincelant au milieu, les locaux ont mené la danse. Devant, la triplette BBC se heurtait à un excellent quatuor défensif, avec un Bailly qui a neutralisé Cristiano Ronaldo et Marcelo, lui qui est d’habitude défenseur central et non latéral droit ! Les troupes de Marcelino jouaient leur partition à merveille, mais les Merengues sont rentrés des vestiaires avec des ambitions résolument plus offensives et se sont créés les meilleurs occasions en deuxième période. Karim Benzema était à deux doigts d’égaliser avec une belle reprise de volée croisée à la 47e minute. L’attaquant tricolore a eu une nouvelle option de remettre les siens dans le bain dans la foulée, envoyant le ballon bien au-dessus de la transversale d’Areola alors qu’il semblait plus compliqué de la rater que de la mettre au fond (49e) ! Soldado répondait avec une frappe lointaine, bien sortie par Navas. Bale a déboulé sur son côté droit mais Areola a pu repousser la frappe du Gallois (55e).

Peu à peu, le rythme est redescendu, pour le plus grand bonheur de Villarreal. Le Real Madrid a tout de même eu d’autres occasions, à l’image de la volée de Cristiano Ronaldo au point de pénalty (67e) ou de la tête non cadrée de Benzema (72e), mais les assauts se sont faits bien plus rares. Avec un Bailly toujours excellent malgré sa blessure à l’épaule, un Jona Dos Santos qui a bien dépanné en défense et une charnière Musacchio-Victor Ruiz très solide, les Madrilènes n’ont pas pu revenir au score. Très mauvaise opération donc pour les hommes de Rafael Benitez, qui ont désormais 5 points de retard sur le FC Barcelone et sur l’Atlético. De son côté, Villarreal reste bien accroché à la 5e position, à un seul point du quatrième, le Celta. En termes de points pris en championnat à ce stade de la compétition, c’est le pire Real Madrid depuis 7 saisons ! La semaine s’annonce bouillante du côté de la capitale espagnole, surtout pour Rafael Benitez...