Après sa défaite mardi en Ligue des Champions sur le terrain du CSKA Moscou, le Real Madrid avait besoin de relever la tête. De plus, les hommes de Julen Lopetegui restaient sur deux matchs sans victoire en Liga après le revers à Séville (3-0) et le nul contre l’Atlético Madrid (0-0). Pire, lors des 3 derniers matchs, le Real Madrid n’avait pas marqué le moindre but. Pour se relancer, les Merengues (2e) se déplaçaient à Alavés (6e), l’une des équipes en forme de ce début de championnat, pour le compte de la 8e journée de Liga. Cependant, les Babazorros restaient sur une défaite, face à Levante (2-1). Pour réenclencher une dynamique positive, Julen Lopetegui faisait appel à Bale, Ramos et Modric, qui n’étaient pas titularisés en Russie, alors que Dani Ceballos était préféré à Marco Asensio. En face, le meilleur buteur d’Alavés, Ibai Gómez, était bien titularisé.

Dès le début du match, le Real Madrid investissait le camp d’Alavés, à l’image d’une première frappe cadrée de Karim Benzema, sans danger pour Fernando Pacheco (3e). Après une combinaison entre Bale, Benzema et Ceballos, l’Espagnol butait à son tour sur le portier d’Alavés (4e), avant que Bale ne décroise trop sa tête sur un centre du même Ceballos (5e). Quelques minutes plus tard, Odriozola déposait un caviar sur la tête de Benzema, mais Laguardia sauvait sur sa ligne (8e). Alavés passait proche de surprendre le Real Madrid mais Jony manquait son contrôle sur un long ballon de Laguardia (20e), avant que Raphaël Varane ne devance, au dernier moment, Ibai Gomez, proche de reprendre un centre de Calleri (27e). S’ils avaient bien entamé leur rencontre, les Merengues n’arrivaient plus à amener le danger devant le but de Fernando Pacheco. A la mi-temps, les deux équipes étaient dos à dos, 0-0.

Le Real Madrid bien trop timide pour inquiéter Pacheco

Au retour des vestiaires, Julen Lopetegui faisait un choix fort : la sortie de Karim Benzema, une nouvelle fois dans un match compliqué, pour l’entrée de Mariano Diaz. L’ancien Lyonnais était très proche de justifier son entrée en jeu, mais Laguardia lui chipait le ballon après un spectaculaire enchaînement de dribbles (48e). Sur le contre, Jony centrait pour Ibai Gomez, mais Toni Kroos intervenait proprement dans les pieds de l’attaquant d’Alavés (49e). Après une remontée de balle de Luka Modric, trop peu en vue en première mi-temps, Casemiro déclenchait une frappe, sans trop de danger pour Pacheco (51e). Pour la première fois de la deuxième période, Alavés se montrait dangereux avec une frappe très lointaine de Duarte, repoussée difficilement par Courtois, avant que, sur le contre, Mariano ne manque totalement sa volée sur un centre de Bale (58e). Quelques minutes plus tard, Wakaso, visiblement inspiré par la tentative de son coéquipier, tentait une frappe de loin, cette fois beaucoup trop enlevée (60e). Pour tenter d’amener le danger dans le camp d’Alavés, Julen Lopetegui sortait Casemiro pour faire entrer Marco Asensio et ainsi faire entrer un joueur offensif supplémentaire (61e). Petit à petit, le Real Madrid se mettait à pousser, et Luka Modric trouvait Odriozola, en position de centre dans la surface, mais Alavés se dégageait finalement (64e).

Afin de répondre aux changements offensifs du Real Madrid, Abelardo Fernández, l’entraîneur d’Alavés, sortait son meilleur buteur, Ibai Gomez, pour Ruben Sobrino (67e). En manque de solution, Gareth Bale s’essayait une nouvelle fois de loin, sans danger pour Pacheco (68e). À un quart d’heure du terme de la rencontre, Alavés s’offrait la plus grosse occasion du match avec une percée de Jony, suivi par Varane, mais l’attaquant espagnol croisait trop sa frappe (77e). Gareth Bale, le plus dangereux du côté madrilène, cédait sa place à Vinicius Junior, quelques secondes après un coup-franc bien trop timide pour inquiéter Pacheco (79e). Dans l’autre sens, le meilleur joueur d’Alavés dans ce match, Jony, tentait sa chance, sans réussite (84e). Alors que le match semblait terminé, Manu Garcia jaillissait au second poteau couper un ballon contré par Varane pour offrir la victoire à Alavés (90e+5, 1-0). Le Real Madrid enchaîne donc un quatrième match sans victoire et sans marquer, et reste deuxième. Alavés monte à la troisième place et revient à hauteur de son adversaire du soir.

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.