La nouvelle défaite du Real Madrid face au FC Barcelone lors du quart de finale aller de la Coupe du Roi pourrait laisser des traces profondes au sein du collectif merengue. Il ne s’agit pas de dissensions entre les joueurs, mais plutôt une potentielle rupture avec leur entraîneur. José Mourinho fut désigné comme le principal responsable de la défaite enregistrée mercredi soir. S’il l’a lui-même affirmé en conférence de presse, il aurait aimé voir ses joueurs le soutenir avec plus de vigueur auprès des journalistes. C’est ce qu’il a signifié à Sergio Ramos au cours d’un entraînement à Valdebebas, lors d’une conversation surprenante que Marca a retranscrite dans son édition du jour.

- Mourinho (se dirigeant vers Ramos, devant toute l’équipe et le staff) : Vous (pluriel) m’avez tué en zone mixte.

- Ramos : Non, coach, vous avez seulement lu ce qu’il y avait dans la presse, pas tout ce que j’ai dit.

- Mourinho : Bien sûr, comme les Espagnols, vous avez été champions du Monde, vous vous protégez entre vous et vous protégez vos amis de la presse... comme le gardien (en se référant a Casillas, qui est à 30 mètres, travaillant avec les gardiens).

- Casillas : (en lui criant depuis où il est) : Coach ! Ici, les choses se disent en face.

- Mourinho : Tu étais où sur le premier but Sergio ?

- Ramos : Je marquais Piqué.

- Mourinho : Mais tu devais marquer Puyol.

- Ramos : Oui, mais ils étaient en train de faire un écran avec Piqué, et nous avons décidé de changer les marquages.

- Mourinho : Qu’est-ce qui se passe, vous jouez à l’entraîneur maintenant ?

- Ramos : Non, mais parfois dans un match, il arrive qu’il faille changer les marquages. Comme vous n’avez jamais joué, vous ne savez pas qu’il peut arriver ce genre de choses

L’échange entre les trois hommes risque de faire jaser en Espagne au cours des prochaines semaines. Cela ne devrait pas empêcher Sergio Ramos d’être titulaire aujourd’hui face à l’Athletic Bilbao. Avec son égo surdimensionné, José Mourinho va-t-il accepter d’être remis en cause par ses propres joueurs ? « Tensions maximums dans le vestiaire », assure de son côté Marca. Et dire qu’il s’agit là d’une équipe leader de son championnat et qualifiée pour les 8es de finale de la Ligue des Champions…

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10