Considéré à l’époque comme le plus grand espoir du Betis, Dani Ceballos avait été au coeur d’une lutte entre le FC Barcelone et le Real Madrid. Finalement recruté par les Merengues durant le mercato estival 2017, l’Andalou était arrivé dans la capitale espagnole plein d’ambition. Au final, Ceballos a très peu joué sous les ordres de Zinedine Zidane. Alors, quand le Français a fait son retour triomphal au Bernabéu, l’ancien Bético a rapidement été considéré comme l’un des possibles perdants de l’ère Zidane 2.0.

Sélectionné avec les Espoirs ibériques, Ceballos n’a donc pas échappé aux questions sur le come-back du Marseillais. « L’arrivée de Zidane au Real Madrid durant une saison qui n’a pas été celle que nous espérions est très importante pour les 11 journées qu’il reste à jouer. Surtout parce que nous connaissons la qualité de l’entraîneur qu’il est et pour tout ce qu’il a réussi avant. C’est positif pour le Real », a-t-il déclaré au micro de l’émission El Larguero diffusée sur les ondes de la radio espagnole Cadena SER.

Zidane a été clair avec Ceballos

« Zidane a toujours été clair avec moi. J’ai parlé récemment avec lui. Il m’a dit que j’ai été à un bon niveau cette saison, qu’il voulait que je la termine de la même manière et qu’il décidera l’été prochain. J’aurai les mêmes opportunités que mes partenaires », a-t-il indiqué, avant d’être relancé sur ses déclarations à propos de la gestion de son cas par Zidane. Des propos tenus une fois le Français parti de la Casa Blanca et qui avaient fait parler de l’autre côté des Pyrénées.

« Quand un jeune joueur arrive au Real Madrid, il veut toujours jouer.Je voulais disputer le plus grand nombre de matches possible. Je suis ambitieux et je veux jouer. Zidane a été clair avec moi et m’a dit qu’il avait pris en compte les joueurs qui avaient plus d’expérience. J’ai hérité d’un rôle secondaire que j’ai accepté et qui me sert aujourd’hui pour être meilleur ». Zidane revenu sur le banc merengue, Ceballos a quelque peu changé son fusil d’épaule. À lui maintenant de prouver sur le terrain qu’il peut convaincre ZZ de le conserver la saison prochaine.