Une sacrée claque. Le Real Madrid s’est incliné très lourdement sur la pelouse du FC Barcelone ce dimanche (5-1, 10e journée de Liga). Une nouvelle défaite très difficile à digérer même si le score final est sans doute un peu sévère. C’est en tout cas le sentiment de Julen Lopetegui, interrogé en conférence de presse à l’issue de la rencontre. « Je n’ai aucun reproche à formuler. Tout ce que j’ai en tête, c’est que les joueurs retrouvent le moral. Ils ont joué, ils ont tout donné, nous avons retrouvé le contrôle du match, mais nous n’avons pas su marquer, à l’inverse du Barça, qui a été très efficace », a-t-il lancé avant de poursuivre.

« Le 3e but change tout. Je ne reproche rien à mes joueurs. Je pense au groupe, on est tous très triste. J’aimerais voir ce qui se passera en avril/mai. Je dois assumer et tenter d’améliorer ce groupe en lui remontant le moral et lui montrant que tout est encore possible. Il nous est arrivé de tout ces 3 dernières semaines... Cette série prendra fin, tôt ou tard », a-t-il assuré, refusant de s’avouer vaincu alors que toute la presse annonce son limogeage et que des questions au sujet de son avenir lui ont encore été posées.

« Je suis persuadé qu’on peut encore gagner des titres en fin de saison »

« J’ai des forces. Nous sommes en octobre, c’est dur, très dur, mais je continue de croire qu’on peut renverser la tendance. Le groupe va progresser, différentes circonstances expliquent qu’il a été difficile d’arriver à notre meilleur niveau jusqu’ici. Je n’ai pas de doute sur ma capacité à mener ce groupe », a-t-il lâché avant de poursuivre. « Ce n’est pas moi qui prends les décisions, je n’en sais rien. Moi, je parle de mon ressenti, de mes joueurs. Le reste n’est pas de ma responsabilité », a-t-il glissé. L’ancien sélectionneur de la Roja, sous contrat avec le Real jusqu’en juin 2021, a tenu à tout assumer.

Mieux, il a annoncé que le Real pouvait encore gagner des titres cette saison ! « Je suis l’entraîneur de l’équipe, la responsabilité sportive repose sur moi, on ne va pas se mentir. Après, on perd ensemble, on gagne ensemble. Nous ne sommes qu’en octobre. Si la tristesse prédomine aujourd’hui, je suis persuadé qu’on peut encore gagner des titres en fin de saison. C’est une saison compliquée, après le Mondial. Mais il reste du temps. Il faut se relever et y croire. Insister, insister et insister. Il n’y a pas d’autres choix », a-t-il conclu. Qu’en dira son patron Florentino Pérez ? Réponse dans les heures ou jours à venir. Marca cite en tout cas déjà les noms de Santiago Solari et Antonio Conte...