Le Real Madrid réalise un début de saison très moyen malgré une 2e place en Liga, à égalité avec le leader, le Barça. En Ligue des Champions, la Casa Blanca a perdu cette semaine sur la pelouse du CSKA Moscou et les critiques commencent à s’accumuler. Arrivé cet été après une incroyable période dorée dont Zidane et Ronaldo, tous les deux partis cet été, sont les plus grands symboles, Julen Lopetegui a bien conscience des difficultés rencontrées en ce moment.

Pour autant, le coach madrilène ne veut pas s’alarmer et se trouve quelques circonstances atténuantes comme les blessures d’Isco, Marcelo et Carvajal. « C’est comme ça au Real Madrid. L’important, ce sont les sensations que nous avons. Nous connaissons les problèmes qui vont arriver et nous devons être capables de les surmonter. Il y a aussi des choses positives et nous devons les consolider », a confié le coach madrilène en conférence de presse ce vendredi. Le Real Madrid joue à Alaves ce samedi (match à suivre sur notre site en live commenté à partir de 17h30).

Lopetegui n’écoute pas les critiques

Le club Merengue va jouer gros au Pays basque ce week-end car il reste sur trois matches de suite sans victoire. Une éternité à l’échelle du Real Madrid alors qu’il est malgré tout dans ses temps de passage, en Liga, comme en Ligue des Champions. « L’exigence est maximale au Real Madrid, mais l’approche est correcte. Nous avons le même nombre de points que le premier du championnat en Ligue des Champions. Je n’ai pas de doutes que nous suivrons la même ligne que la Roma. Certes, nous avons perdu trois points contre le CSKA mais nous n’avons pas eu de chance. Nous nous concentrons maintenant sur Alaves, une équipe qui compte six matches sans défaite (avant le revers du week-end dernier à Levante, ndlr), ce qui nous obligera à faire un excellent match », prévient Lopetegui.

Les statistiques ne parlent pas en faveur de l’ancien sélectionneur de la Roja, dont les choix sont largement discutés notamment le choix de l’attaquant où Benzema déçoit. Lopetegui fait fi de ces critiques et se réfugie dans le travail. « Nous n’analysons pas ce que les gens peuvent penser. Nous travaillons au quotidien pour nous améliorer. Il est certain que les objectifs du club sont intacts et rien d’autre. Il faut respecter toutes les opinions, c’est normal (les critiques, ndlr) pour une équipe comme le Real Madrid. On travaille de l’intérieur, nous voyons les joueurs et nous savons que l’équipe est convaincue de ce qu’elle fait. Parfois, elle a très bien joué. Je l’ai déjà dit après le match contre la Roma, nous ferons le bilan à la fin de la saison. » Si Lopetegui est toujours là bien entendu...