Pour la première fois de la saison, Hamit Altintop pourrait être sur le banc de touche du Real Madrid ce mardi soir contre l’Ajax Amsterdam (2e journée de C1). Et pour cause, l’international turc, arrivé cet été dans la capitale espagnole, soignait jusqu’ici des soucis de dos. L’état de l’ancien pensionnaire du Bayern Munich avait d’ailleurs fait couler beaucoup d’encre, la presse espagnole se demandant comment la Casa Blanca avait pu recruter et offrir un juteux contrat à un élément sévèrement blessé et indisponible immédiatement.

Aujourd’hui, le quotidien sportif espagnol As fait son mea culpa. Il pouvait difficilement en être autrement puisque la publication espagnole révèle que le polyvalent renfort merengue aurait refusé d’être payé durant sa convalescence, soit pratiquement trois mois. « Tant que je serai indisponible à cause de cette blessure, je ne veux pas qui vous me payiez. Pas même un euro. Je ne toucherai rien avant de commencer à jouer », aurait-il glissé lors d’un entretien avec son président Florentino Pérez, son directeur sportif José Angel Sanchez et son coach José Mourinho.

Une prise de position rare dans le milieu du football. Ces derniers ont respecté cette décision. Et Hamit Altintop ne commencera à percevoir ses salaires que lorsqu’il reviendra durablement à la compétition. Un retour, qui malgré sa convocation pour le match de ce mardi soir, devrait intervenir après la trêve internationale. S’il brille sur le pré, il ne tardera pas à se mettre tout le public dans la poche. Un joli pied de nez à tous ceux qui ont critiqué le bien-fondé de son transfert ces dernières semaines.